BFM Business

Lufthansa désosse un de ses vieux Airbus pour en faire du mobilier et des accessoires design

Plutôt que de le mettre à la casse, la compagnie aérienne a fait appel à une équipe de designer pour donner une seconde vie à un Airbus A340-600 qu'elle stockait depuis 2016. Le résultat? Une collection unique de tables et de bars en édition limitée et de bagages et d'accessoires, pour un prix allant de 25 euros à 3000 euros.

Que faire des 380 tonnes d'un Airbus A340-600 dont on a plus l'usage et qui ne peut pas être revendu? Lufthansa a opté pour une solution écologique en offrant à son appareil une seconde vie. Designers et experts en recyclage ont créé avec les divers matériaux de cet avion mis au rebut une collection unique de meubles et d'accessoires. Ils ont eu tout le loisir de sélectionner les éléments qui les intéressaient et de les découper, avant que les équipes chargées du recyclage interviennent sur le reste de l'avion.

-
- © -

La collection Lufthansa Upcycling est ainsi née. Elle est en vente sur le site de la compagnie. Certains articles sont même déjà en rupture de stock.

On y trouve à la fois des éléments de mobilier, des bagages et des accessoires plus modestes pour des prix allant de 25 euros à près de 3000 euros.

Le cabinet Wilco design a ainsi eu l'idée d'utiliser une partie de l'aile avant pour créer une étonnante table basse (photo ci-dessous). Chaque pièce est unique et est faite sur commande en Allemagne. Le prix est à l'avenant: 2999 euros. On doit à ce même cabinet de design une autre table basse faite cette fois à partir du fuselage et des hublots, en série limitée à huit exemplaires dont le prix est fixé à 2222 euros. En revanche, il est déjà trop tard pour faire l'acquisition d'un bar mural fabriqué avec un morceau de fuselage et deux hublots, qui avait été fabriqué en 54 exemplaires.

-
- © -

Plus accessibles, Lufthansa propose aussi une ligne de bagages, fabriquées avec des morceaux de fiches de sécurité, de couvertures de la Business Class et de revêtement d'appui-tête. Le sac à dos est vendu 199 euros, que l'on peut assortir à une trousse de toilette à 49 euros. 

La compagnie a aussi décidé de donner une nouvelle vie aux couvertures en les proposant comme couverture de pique-nique cousue à la main, assortie d'une sangle en cuir, le tout pour 199 euros.

Mais l'objet le moins cher (25 euros), et disponible en plus grand nombre (35.000 exemplaires), est une étiquette à bagages en métal fabriquée dans le fuselage de l'Airbus. En plus d'être chic, elle est utile car elle donne accès, après un enregistrement en ligne, au service gratuit de bagage égarés.

-
- © -
Coralie Cathelinais