BFM Business

Leclerc inaugure son premier rayon "Made in France"

Le supermaché Leclerc de Lanester a inauguré ce 28 janvier son rayon dédié aux produits Made In France.

Le supermaché Leclerc de Lanester a inauguré ce 28 janvier son rayon dédié aux produits Made In France. - -

Le groupe de distribution a répondu à l’invitation d’Arnaud Montebourg, qui souhaite développer les achats "patriotiques". Un premier rayon made in France vient d’ouvrir dans un supermarché breton.

A Lanester, en Bretagne, un supermarché Leclerc a inauguré, ce lundi 28 janvier, son premier rayon "Made In France". Sur environ 4 mètres de linéaire prennent place 80 produits alimentaires fabriqués dans l’Hexagone. Difficile pour les clients de l’ignorer puisqu'il est signalé par un énorme drapeau tricolore.

Le groupe de distribution entame ainsi une phase de tests, qui devrait durer au moins un an et s’étendre dans plusieurs de ses magasins.

Leclerc répond ainsi à l’appel du ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, qui a invité les Français à faire preuve de patriotisme en achetant des produits fabriqués dans l'Hexagone. Il n’avait pas hésité à faire lui-même la promotion du Made in France, en figurant en une du Parisien magazine vêtu d’une marinière et un robot Moulinex à la main.

Le 100% français difficile à trouver en dehors de l'alimentaire

"Pour le moment, ce sont des tests à l'initiative de nos adhérents. Il y a débat pour savoir si, pour valoriser les produits français, il faut les "marketter" ainsi ou promouvoir les labels régionaux", a expliqué le patron du groupe, Michel-Edouard Leclerc. En effet les produits réunis dans ce nouveau rayon étaient déjà présents dans le magasin. Et certains supermachés souhaitent privilégier plus l’étiquette régionale que nationale

"En Alsace, en Bretagne, dans le sud-ouest, nos adhérents sont majoritairement pour une valorisation régionale", explique Michel-Edouard Leclerc. "Je laisse s'installer ce débat, je n'y vois que du positif de toute façon pour les produits français!" a-t-il déclaré.

Mais le dirigeant note toutefois que la mise en place de ce rayon comporte des difficultés lorsqu’il s’agit de proposer des articles en dehors de l’alimentaire. Le 100% made in France est alors difficile à trouver. "Donc, on a un problème de définition pour ne pas être en publicité mensongère", explique-t-il.

Coralie Cathelinais et AFP