BFM Business

Le prix des tests PCR à l'étranger va-t-il inciter les Français à passer leurs vacances en France?

Un homme fait un test PCR du Covid-19, le 21 avril 2021 à Amritsar, en Inde

Un homme fait un test PCR du Covid-19, le 21 avril 2021 à Amritsar, en Inde - NARINDER NANU © 2019 AFP

Avant d'organiser ses vacances, mieux vaut s'informer sur les tests PCR du pays où l'on se trouvera. Obligatoire pour rentrer en France, les tarifs varient entre 50 et plus de 300 euros par personne selon les destinations.

Le tarif des tests PCR à l'étranger va-t-il jouer dans le choix de sa destination de vacances? C'est plus que probable. Il n'y a pas de tarif unique pour ces tests obligatoires pour rentrer en France. Chaque voyageur doit présenter pour embarquer un test négatif de moins de 72 heures.

S'ils sont pris en charge par l'Assurance maladie en France, et donc gratuits, il est loin d'en être de même à l'étranger. Les tarifs varient fortement selon les pays, mais aussi selon la région dans laquelle on se trouve.

Certains pays affichent des tarifs accessibles pour attirer les touristes ou les sélectionner en fonction de leur pouvoir d'achat. La France a déjà décidé de les proposer gratuitement aux touristes et voudrait que ce dispositif perdure cet été.

"Ce système peut avoir des avantages dans ce monde de concurrence et d'émulation. Prolonger ce dispositif a des avantages pour l'attractivité de la destination France", a déclaré Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'État chargé du Tourisme sur BFM Business.

Idem pour Malte. Mais si Bruxelles à demandé aux pays de l'Union européenne d'harmoniser les prix, nous en sommes encore loin.

Selon le site Atlas Mag, ils sont à 60 euros en Grèce, entre 50 et 110 euros en Italie, entre 60 et 150 euros en Croatie, entre 72 et 230 en Allemagne, entre 100 et 250 euros en Irlande, entre 158 et 291 euros en Espagne et grimpent à 300 euros en Suède. Soit, pour une famille de quatre personnes, un budget entre 200 et 1200 euros selon la destination.

Jusqu'à 421 euros au Japon

Hors d'Europe, il faut compter 70 euros en Tunisie et environ 50 euros au Maroc, mais les prix peuvent aller au-delà. Jusqu'à 364 euros aux Etats-Unis et 421 euros au Japon. En Thailande, les prix varient selon les hôpitaux, mais aussi, comme le signale le site "Gavroche Thaïlande", certains ajoutent une majoration de 25% pour les étrangers, soit une facture pouvant monter à 300 euros. Des montants conséquents qui feront réfléchir à deux fois avant de réserver un vol.

Les Français pourront-ils se faire rembourser en France à leur retour? Le 16 mai, sur Europe 1, Clément Beaune, secrétaire d’État chargé des Affaires européennes, expliquait que le remboursement des tests pour les touristes français n’était pas à l'ordre du jour. "Ce serait un effort pour la Sécurité sociale qui ne serait pas justifié", indiquait le secrétaire d’État chargé des Affaires européennes.

En fait, l'Assurance maladie peut rembourser les tests à hauteur de 50 euros, mais uniquement s'ils ont été faits dans un pays de l'Union européenne. La différence reste à charge pour le voyageur. Il faudra penser à se munir de sa carte européenne d’assurance maladie ou envoyer à l'administration le formulaire de "soins reçus à l'étranger" à son retour.

Un possible remboursement de 27% hors de l'Europe

Hors de l'Europe, les choses sont plus complexes. Un remboursement de 27% du montant du test pourra être accepté seulement s'il a un "caractère médical, urgent et inopiné" a expliqué la Sécurité Sociale au site Actu.fr. En d'autres terme, il faudra avoir des symptômes du Covid avec une prescription médicale pour espérer obtenir cette prise en charge.

Une situation qui pourrait selon les pays, entrainer une mise en quarantaine et en cas de test positif, l'impossibilité de prendre un vol retour. Tout pour inciter à passer ses vacances en France cet été et prendre le train.

Pascal Samama
https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco