BFM Business

Le fondateur d’Ikea ne passe pas vraiment la main

Le fondateur d'Ikea continuera de siéger au conseil de surveillance d'Interogo Fondation, soupçonné d'être le vrai centre de décision du groupe IKEA.

Le fondateur d'Ikea continuera de siéger au conseil de surveillance d'Interogo Fondation, soupçonné d'être le vrai centre de décision du groupe IKEA. - -

Ingvar Kamprad, fondateur du géant de l'ameublement, cède son poste d'administrateur chez Inter Ikea à son fils ce 5 juin. Mais il garde du pouvoir via la fondation qui détient Ikéa.

Changements chez Ikea. Le numéro un mondial de l'ameublement a annoncé ce mercredi 5 juin que son fondateur Ingvar Kamprad quittait son poste le plus important, celui d'administrateur chez Inter Ikea, dont son fils benjamin est devenu président. En abandonnant ses fonctions au sein de la société qui détient le concept et la marque Ikea, le patriarche, âgé de 87 ans, semble faire un pas de plus vers une retraite définitive.

Kamprad père reste aux commandes via la fondation Interogo

Reste qu'Ingvar Kamprad, qui réside en Suisse depuis les années 1970 mais voyage régulièrement pour voir comment évolue son groupe, a indiqué qu'il continuerait à passer son temps dans les magasins et usines Ikea.

Il reste en outre membre du conseil de surveillance de la Fondation Interogo, structure familiale qui détient Inter Ikea Group. Or après enquête, des journalistes suédois ont conclu que cette fondation était en réalité l'instance dirigeante du groupe IKEA. Cette organisation en différente filiales reliées de manière opaque à ladite fondation permettait au groupe de réduire ses impôts dans les pays où il est implanté...

BFM Business.com et AFP