BFM Business

Le coût de la scolarité a augmenté de 2% cette année

La Confédération syndicale des Familles voudrait que l'allocation de rentrée varie en fonction du niveau scolaire de l'enfant plutôt que de son âge.

La Confédération syndicale des Familles voudrait que l'allocation de rentrée varie en fonction du niveau scolaire de l'enfant plutôt que de son âge. - Fred Dufour

La hausse de prix des fournitures scolaires et autres équipements exigés par l'Éducation nationale n'est pas la seule en cause. La liste des choses à acheter s'est également allongée.

Acheter des fournitures scolaires, un nouveau cartable et changer la paire de baskets devenue trop petite, ne sont pas les seules dépenses auxquelles doivent faire face les familles. Tout au long de l'année, les parents sont amenés à payer le transport scolaire, la cantine, les assurances, les sorties... Selon la Confédération syndicale des familles (CSF), le coût de la scolarité augmente de près de 2% en 2016, principalement à cause de la longueur des listes de fournitures demandées. La CSF pointe du doigt les dépenses liées au numérique et aux tenues de sport. 

"Aujourd'hui il est difficile voire impossible de mener une éducation sereine et qui correspond aux attentes de l'Education nationale sans ordinateur", a affirmé Johan Jousseaume, secrétaire confédéral chargé de l'éducation. Il faut compter environ 600 euros pour un ordinateur, un investissement "non négligeable", que beaucoup de familles ont choisi de faire. Parmi celles interrogées par la confédération, 80% étaient déjà équipées en matériel informatique en 2015, et près de 23% ont investi pour la rentrée 2016.

Réviser le calcul de l'allocation de rentrée 

Les dépenses pour les tenues sportives grimpent de 2,71% par rapport à 2015. Il est par exemple souvent demandé aux élèves de posséder deux paires de baskets, pour l'intérieur et l'extérieur, ainsi que des tenues sportives d'hiver et d'été.

Quant aux fournitures scolaires, la confédération a constaté une augmentation de 3,65%. C'est plus que les relevés effectués par Famille de France, qui a noté une hausse de 2,5% cette année.

Au total, la rentrée en classe de CP coûte en moyenne 154,05 euros (151,18 en 2015), celle en 6ème 361,65 euros (338,20 en 2015), et celle en seconde professionnelle industrielle 689,90 euros (687,16 en 2015), a estimé la CSF. Celle-ci déplore que l'Allocation de rentrée scolaire, elle, n'augmente pas, et "ne soit pas proportionnée aux coûts des rentrées". Elle milite pour que cette allocation soit basée sur les niveaux scolaires (primaire-collège-lycée) et non pas sur l'âge des enfants.

C.C. avec AFP