BFM Business

La marque de vêtements la plus populaire sur les réseaux sociaux est...

Une marque qui ne fait aucune publicité et qui ne compte que six magasins français est devenue en 2015 la plus recommandée sur les réseaux sociaux, devant Zara ou H&M, selon une étude parue ce jeudi.

En France, Primark est devenue la première marque recommandée sur Facebook, Twitter et consorts dans le secteur de l'habillement. C'est la conclusion d'une étude du Boston Consulting Group publiée ce jeudi. Le cabinet a analysé le bouche à oreille sur les réseaux sociaux, au total plus de 900.000 verbatim entre août et novembre 2015.

La marque irlandaise à très bas coût devance Zara et H&M, alors que l'enseigne ne s'est installée que depuis deux ans dans l'Hexagone, qu'elle n'y compte que six magasins et qu'elle ne fait jamais de publicité. Un phénomène.

L'enseigne irlandaise est capable de déplacer les foules. Certains clients peuvent faire une heure et demie de route pour dévaliser les rayons. Primark, véritable locomotive, aurait même sauvé certains centres commerciaux. 

Tout est produit en Chine

Le géant de l'immobilier commercial Klépierre estime à 3 millions le nombre de visiteurs supplémentaires, par exemple à Créteil Soleil, depuis l'ouverture du magasin. À la Part-Dieu, le trafic supplémentaire généré par le magasin s'élèverait à +15% selon le concurrent Unibail Rodamco.

Sa recette? Des prix très bas, agressifs, deux fois moins chers que chez certains concurrents. Les pantalons s'achètent à moins de 15 euros, les chemises à 7 euros. Des prix qui incitent à remplir le panier. Les nouveaux arrivages mode, quotidiens, séduisent surtout les jeunes femmes entre 18 et 30 ans. Au bout de la chaîne, la marque zéro pub, zéro comm', zéro marketing, écoule d'énormes volumes.

Pratiquement tous ses produits sont fabriqués en Asie par 400 fournisseurs. Mais pour les acquérir, il faut se déplacer: Primark refuse d'ouvrir un site de vente en ligne.

Hélène Cornet, édité par N.G.