BFM Eco

L'UFC-Que Choisir demande le remboursement automatique en cas de fraude à la carte bancaire

Chaque année 1,2 million de ménages sont victimes de fraude à la carte bancaire pour un montant moyen de 860 euros. Or ils attendent en moyenne 21 jours pour être remboursés. Trop long pour l'association de consommateurs.

A la demande de l'Europe, le 3 D secure, ce système qui permet de sécuriser les achats en ligne par l'envoi d'un SMS va disparaître au profit d'un système dit d'authentification forte. Mais la transition sera longue : si le nouveau système entre en vigueur samedi, les banques ont jusqu'à 2022 pour se mettre aux normes.

En attendant, les consommateurs, vont continuer à être victimes de fraudes. C'est le cas de 1,2 million ménages par an, qui subissent un préjudice moyen de 860 euros, selon une étude de l'UFC-Que Choisir. Les fraudes ont explosé de 36% en un an. Et obtenir le remboursement est difficile.

A l'exemple d'Estelle qui témoigne sur BFM TV. Elle a été victime d'une arnaque sur sa carte bancaire en mars 2017. Sur son compte bancaire près de 4000 euros ont été prélevés depuis le Panama et l'Espagne.

"La première chose que j'ai faite c'est que je suis allée au commissariat avec la photocopie de mon relevé bancaire où les démarches frauduleuses avaient été engagées. J'ai porté plaint contre X"

Une démarche exigée par la banque mais injustifiée selon l'Association UFC-Que Choisir. Elles sont légalement obligées de rembourser le consommateur.

"Les banques imposent des justificatifs qui ne sont pas nécessaires, notamment de porter plainte. 40% de nos sondés ont dû le faire" explique Mathieu Robin, chargé de mission dans le secteur financier à l'UFC-Que Choisir sur notre antenne.

Malheureusement quand des clients sont victimes de fraudes, un sur cinq n'est jamais remboursé. Les banques s'abritent derrière l'alibi de l'envoi d'un système de sécurité, le fameux code envoyé par SMS qui permet de valider la transaction en ligne. Ou quand les consommateurs sont remboursés, le délai est beaucoup trop long, en moyenne 21 jours.

Le système actuel n'est plus suffisamment sur d'où la mise en place d'une authentification renforcée. Elle consistera par l'envoi d'une alerte envoyée sur l'application d e la banque installée sur le smartphone. L'authentification sera alors faite soit par le biais d'un code confidentiel, d'une empreinte digitale ou encore de la reconnaissance faciale. Ce système sécurisé totalement déployée d'ici 2022, en attendant l'association milite pour que les clients soient automatiquement remboursés. Elle a saisi l'Autorité de contrôle prudentielle et de résolution pour effectuer davantge de contrôles et de veiller au respect de la loi.

C.C.