BFM Business

Jour J pour le déblocage de l'épargne salariale

Le déblocage exceptionnel de la participation s'ouvre ce lundi 1er juillet

Le déblocage exceptionnel de la participation s'ouvre ce lundi 1er juillet - -

Depuis ce lundi 1er juillet, et pendant six mois, les Français peuvent bloquer exceptionnellement leur épargne salariale. Mais les précédents déblocages n'ont pas eu beaucoup d'effet sur la consommation.

"Libérer du pouvoir d'achat et relancer la consommation". Voilà le mot d'ordre du gouvernement. François Hollande avait annoncé fin mars le déblocage exceptionnel de l'épargne salariale. Il est effectif ce lundi 1er juillet, et ce pour six mois. Jusqu'au 31 décembre, les Français pourront débloquer, en une fois, jusqu'à 20.000 euros net d'impôt.

Mais ce déblocage exceptionnel ne se fait pas sans quelques conditions. Tout d'abord, les sommes investies dans les plans d'épargne pour la retraite collectifs (PERCO) et dans les fonds solidaires sont exclues.

De plus, les fonds débloqués doivent financer "l'achat d'un ou plusieurs biens, en particulier dans le secteur de l'automobile ou la fourniture d'une ou plusieurs prestations de services". Ce qui signifie que les salariés devront conserver les pièces justificatives des achats pour les présenter à l'administration fiscale.

Une mesure sans effet?

Reste à savoir si le déblocage exceptionnel va avoir de réelles conséquences sur la consommation. En effet, cette mesure ne concerne que 8,8 millions de salariés, les seuls qui possèdent une épargne salariale.

Par ailleurs, lors du déblocage exceptionnel de 2004, le surcroît de consommation a été estimé par l'Insee à 2 milliards d'euros, moins d'un tiers des fonds débloqués. Pour cette édition 2013, l'Insee table sur un surcroît de consommation de 750 millions d'euros, soit 1% des encours d'épargne salariale. Un impact limité.

Diane Lacaze (texte) et Mélanie Vecchio (reportage vidéo)