BFM Business

Hamon: une ouverture de Leroy-Merlin dimanche serait "inadmissible"

Benoît Hamon estime "insupportable"  l'attitude de Leroy-Merlin, qui est déterminé à ouvrir ses magasins d'Ile-de-France le dimanche malgré une décision de justice.

Benoît Hamon estime "insupportable" l'attitude de Leroy-Merlin, qui est déterminé à ouvrir ses magasins d'Ile-de-France le dimanche malgré une décision de justice. - -

Le ministre délégué à la Consommation a réagi vivement à la volonté de Leroy-Merlin d'ouvrir le dimanche, malgré une décision de justice contraire.

"Inadmissible", "insupportable"... Benoît Hamon ne mâche pas ses mots pour décrire l'attitude de Leroy-Merlin. L'enseigne est déterminée à ouvrir ses magasins en Ile-de-France dimanche en dépit d'une décision de justice contraire du tribunal de Bobigny.

"Il y a le respect de la loi, dire que l'on n'appliquera pas une décision de justice est insupportable (...) il est inadmissible qu'une marque n'applique pas une décision de justice", a-t-il déclaré à Vieux Boucau, dans les Landes, où il participe aux universités de rentrée d'Un monde d'avance, son courant au sein du Parti socialiste.

Dans sa déclaration, le ministre de la Consommation n'a pas mentionné directement Leroy-Merlin, mais visait clairement cette enseigne dont la décision d'ouvrir en dépit d'une décision de justice fait polémique.

"Le droit du travail s'applique"

"On peut ne pas être d'accord avec une loi, demander sa modification, on peut avoir des points de vue différents (...) mais il est inadmissible qu'une marque n'applique pas une décision de justice", a-t-il encore déclaré.

Vendredi déjà, Benoît Hamon avait rappelé que "le droit du travail s'applique" dans cette affaire. "Je comprends la demande des consommateurs d'aller dans les magasins le dimanche, elle a beau exister, c'est le droit du travail qui s'applique", avait-il déclaré.

Le tribunal de commerce de Bobigny a ordonné jeudi aux enseignes Castorama et Leroy Merlin de cesser d'ouvrir 15 magasins de la région parisienne le dimanche sous peine d'une astreinte de 120.000 euros par magasin et par jour. Leroy Merlin, qui estime ne pas être dans l'illégalité, a annoncé qu'il comptait non seulement "maintenir, pour le moment, l'activité des neuf magasins" concernés par l'interdiction sur les 20 implantés en région parisienne mais aussi faire appel de la décision de justice.

Castorama ouvrira lui-aussi ses magasins dimanche, "sous réserve d'obtenir les autorisations appropriées", a pour sa part annoncé une porte-parole de cette enseigne.

A. K. avec AFP