BFM Eco

Fragilisés par le coronavirus, les restaurants Courtepaille sont en vente

fde/e099e81cb471fc3c392da15c0054c

fde/e099e81cb471fc3c392da15c0054c - Wikipedia

Fragilisé par la crise du coronavirus, la chaîne qui compte 300 restaurants en France serait mise en vente par son propriétaire.

La doyenne des chaînes de restauration françaises est sur le grill. Créé en 1961 en Bourgogne, le groupe Courtepaille a été mise en vente par son propriétaire, le fonds britannique ICG, assurent Les Echos

A la tête de près de 300 restaurants qui emploient 3500 salariés en France, la chaîne Courtepaille qui a rénové une partie de son parc de restaurant en 2019 était déjà endetté. La rénovation de chaque restaurant coûtant aux alentours de 300.000 euros. Et la chaîne qui devait en rénover une quarantaine en 2020 a été stoppée dans son élan par la crise du coronavirus.

Un mètre entre chaque table

L'ensemble des restaurants Courtepaille ont du fermer durant les 11 semaines de confinement en zone verte et deux semaines de plus en Ile-de-France. La chaîne rouvre progressivement ses restaurants mais la période de fermeture a eu d'importantes conséquences économiques sur les comptes de l'entreprise. D'autant que le protocole sanitaire qui exige une distance d'un mètre entre chaque table limite le nombre de couverts servis.

Courtepaille qui réalise normalement aux alentours de 260 millions d'euros de chiffre d'affaires pour un résultat de 10 millions cherche donc un nouveau propriétaire pour remettre au pot. L'entreprise n'ayant pas pu obtenir comme le groupe Bertrand par exemple (Burger King, Hippopotamus...) de prêt garanti par l'Etat

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco