BFM Business

Coronavirus: comment les supermarchés s'organisent pour permettre aux plus fragiles de faire leurs courses

-

- - ERIC PIERMONT / AFP

Heures dédiées aux personnes agées, numéro spécial pour faire ses courses par téléphone. Partout en France, des enseignes multiplient les initiatives pour permettre aux populations les plus menacées par le Covid 19 de faire leurs courses sereinement.

Depuis lundi, le Carrefour Market de Lamballe dans les Côtes d'Armor ouvre 45 minutes plus tôt que d’habitude. Entre 7h45 et 8h30, les allées du magasin sont réservées aux plus de 70 ans, ceux qui sont le plus menacés par la pandémie de Coronavirus.

“On est un magasin de proximité, les personnes âgées, c’est une grosse partie de ma clientèle. Mais depuis vendredi, en nombre de clients, c’est Noël tous les jours. Donc je cherchais un moyen de permettre à nos aînés de faire leurs courses, tout en les protégeant de la cohue et du virus”, raconte le patron du magasin.
“Lundi, une cinquantaine de personnes en ont profité, et encore plus ce matin. On a dû aussi refouler quelques ivrognes, parce qu’on n’est pas là pour vendre de l’alcool dès le matin, mais j’avais prévu un agent de sécurité pour filtrer”, souligne le gérant. Il évoque surtout la gratitude de ses clients âgés, qui viennent le remercier chaleureusement tôt le matin. 

Cette initiative locale ne va pas être généralisée à l’échelle du groupe. Carrefour laisse libre chaque magasin d’ouvrir à des horaires étendus si c’est pertinent au regard de leur emplacement et de leur clientèle. En revanche, dans tous les magasins Carrefour de France, des caisses seront privatisées à l’usage exclusif des populations fragiles, c’est-à-dire donc les plus de 70 ans, a précisé Pascal Clouzard, directeur de Carrefour sur France Info ce matin.

"On rajoutera des croquettes s'il faut"

En outre, le géant de la distribution a mis en place un service de livraison par téléphone. Nos aïeux, pas toujours à l’aise avec internet, ou habitant en zone blanche, peuvent passer leur commande en appelant un opérateur, comme à la grande époque de La Redoute. Carrefour a également préparé des paniers de produits de première nécessité, qui coûtent en 30 et 50 euros, pour simplifier nos courses. 

Même genre de service offert chez Casino: le propriétaire de Monoprix et Franprix a lancé vendredi deux numéros verts, un pour chaque enseigne. Les clients de plus de 70 ans peuvent appeler pour commander un panier. Soit celui à 30 euros contenant du riz, des pâtes, des fruits et légumes, des produits d’entretien et d’hygiène et des yaourts, soit sa version bio, pour 10 euros de plus.

Au bout du fil, c’est un opérateur qui travaille dans le magasin qui répondra. “Et si la petite dame demande de rajouter des croquettes pour le chat ou un sachet de bonbon, il le fera”, promet Casino. 
Nina Godart