BFM Business

Contre Amazon, les supermarchés veulent ouvrir le dimanche

Le service de livraisons de course d'Amazon, Amazon Fresh, va être lancé en Allemagne.

Le service de livraisons de course d'Amazon, Amazon Fresh, va être lancé en Allemagne. - Kevork Djansezian - Getty Images North America - AFP

La Fédération du commerce et de la distribution compte négocier l'ouverture des supermarchés le dimanche, lors de la discussion de la loi sur l'activité d'Emmanuel Macron, qui aura lieu mercredi.

Les supermarchés sont fermés le dimanche? Les clients potentiels vont pouvoir faire leurs courses sur internet. C'est en tout cas ce que craignent les groupes de la grande distribution, qui réclament désormais de pouvoir ouvrir sept jours sur sept.

La Fédération du commerce et de la distribution (FCD) compte donc réclamer que les supermarchés de proximité des grandes villes puissent être ouverts le soir et le dimanche, dans le cadre de la loi sur l'activité d'Emmanuel Macron, comme le révèle une note interne consultée par les Echos, ce mardi.

Amazon Fresh se lance en Allemagne

Pourtant, pour l'instant, les achats alimentaires sur internet se limitent principalement au drive, où le client passe commande sur le site du supermarché et va chercher ses courses en voiture.

Mais les supermarchés veulent être prêts à faire face aux nouvelles entreprises qui se développent. Amazon a déjà lancé Amazon Fresh, son service de livraison de courses aux Etats-Unis, et s'apprête à s'implanter en Allemagne. De leurs côtés, Uber et Google expérimentent des services similaires outre-Atlantique.

La grande distribution créerait plus d'emplois

Les services de consignes, où le client vient chercher son produit après l'avoir choisi et payé en ligne, pourraient également faire concurrence à la grande distribution.

Le groupe polonais InPost veut s'implanter en France, et développe des "abricolis" réfrigérés pour pouvoir livrer des courses.

Face aux nouvelles technologies, la grande distribution met en avant les emplois créés par les supermarchés classiques, et réclame de pouvoir s'adapter avant qu'il ne soit trop tard. "Il ne faut pas voter une loi seulement pour les deux ou trois ans à venir, mais penser à long terme", explique Jacques Creyssel, délégué général de la FCD, aux Echos.

J.S