BFM Business

Cet empire qui va vendre une bière sur trois dans le monde

Corona, Budweiser, Peroni quelques unes des plus grandes marques du nouveau géant de la bière qui va peser 64 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

Corona, Budweiser, Peroni quelques unes des plus grandes marques du nouveau géant de la bière qui va peser 64 milliards d'euros de chiffre d'affaires. - Justin Tallis - AFP

Les deux principaux géants de la bière ont conclu un accord formel d'achat de SABMiller par AB InBev pour  pour un montant de 112 milliards d'euros soit l'une des plus importantes acquisitions jamais réalisées. Le nouveau groupe aura une part de marché de plus de 30% dans le monde.

C'est de très loin le plus gros deal de l'année. Et un des trois plus gros de tous les temps selon le cabinet Dealogic. Le belgo-brésilien AB InBev vient en effet de conclure un accord pour faire l'acquisition de son concurrent britannique SABMiller. Et le montant est stratosphérique: 112 milliards d'euros.

Si la transaction est acceptée par les actionnaires et les autorités de la concurrence, elle donnera naissance à un empire qui devrait réaliser un chiffre d'affaires de 64 milliards d'euros. A titre de comparaison, Coca-Cola ce n'était "que" 40,6 milliards d'euros en 2014. Et ce mastodonte aura une part de marché mondiale estimée à 30,5% par le cabinet Euromonitor et relayée par le magazine LSA. Autrement dit, près d'une bière sur trois vendue dans le monde le sera par le brasseur géant. Loin, très loin devant les rivaux que sont Heineken (9,1%) et Carlsberg (6,1%). 

La bière plus forte que le Coca?

Il n'empêche, la somme payée semble colossale. Mais elle peut aisément s'expliquer selon les experts du secteur. Pour eux, la bière est la boisson du futur. "Le passage à la bière se fait de plus en plus tôt aujourd'hui (à partir de 15-16 ans) et l'offre s'est beaucoup diversifiée", explique Jacques Dupré du cabinet Iri. Une montée en puissance qui inquiète même le très puissant Coca-Cola. Alors que ce dernier voit les ventes de ses sodas reculer depuis quelques années (-2% en France entre 2014 et 2015), la bière, elle, sait se faire mousser. Rien qu'en France, les ventes progressent de 5 à 6% par an depuis quelques années. Et le phénomène est global. Quasiment aucun pays du monde ne consomme pas de bière. 

Et le nouveau géant contrôlera la plupart des grandes marques. Ce sera Stella Artois, Budweiser, Leffe, Brahma ou encore Corona du côté d'AB Inbev. Côté SAB Miller la dot sera composée entre autres de Peroni, Grolsch, Pilsner Urquell, Meantime, Aguila etc.

Néanmoins, le nouveau couple ne pourra certainement pas tout garder. Afin d'éviter d'être punie pour sa position dominante, cette alliance devra céder une partie de ses activités et les deux entreprises ont déjà précisé que SABMiller allait vendre pour 12 milliards de dollars (11,2 milliards d'euros) sa participation majoritaire dans le brasseur américain MillerCoors au profit d'un autre brasseur de la région, Molson Coors.

Frédéric Bianchi