BFM Business

Castorama et Leroy Merlin condamnés à fermer le dimanche

Leroy Merlin et Castorama ne pourront pas ouvrir des magasins le dimanche

Leroy Merlin et Castorama ne pourront pas ouvrir des magasins le dimanche - -

Le tribunal de commerce de Bobigny a ordonné, ce jeudi 26 septembre, que 15 magasins d'Ile-de-France des deux enseignes de bricolage baissent le rideau le dimanche. Le juge a assorti sa décision d'une astreinte provisoire de 120.000 euros en cas de non-respect.

Décidément, les magasins français sont bridés dans leurs horaires d'ouverture. Alors que Monoprix, Apple ou encore Sephora doivent dorénavant fermer leurs portes à 21 heures sur les Champs-Elysées, c'est Castorama et Leroy Merlin qui sont visés ce jeudi 26 septembre.

Le tribunal de commerce de Bobigny a ordonné aux deux enseignes de bricolage de cesser d'ouvrir le dimanche. Une décison qui touche 15 magasins situés en Ile-de-France : 6 magasins Castorama sur dix sont concernés, et neuf enseignes Leroy Merlin sur douze sont touchées.

Le juge a assorti sa décision d'une astreinte provisoire de 120.000 euros par magasin et par dimanche en cas de non respect. Il avait été saisi en juillet par référé par l'enseigne de bricolage concurrente Bricorama, qui s'estimait lésée.

En février dernier, cinq des 32 magasins de Bricorama, fermés le dimanche depuis le 4 novembre à la suite d'une décision de justice, ont eu l'autorisation de rouvrir. Ils avaient en effet été classés en PUCE (périmètre d'usage de consommation exceptionnelle).

NKM prône le travail le dimanche

De son coté, ce jeudi, la candidate UMP aux municipales de Paris Nathalie Kosciusko-Morizet a estimé que l'ouverture des magasins le dimanche "permettrait de créer au moins 10.000 emplois supplémentaires".

NKM ne désire pas "généraliser" le travail dominical dans la capitale mais "l'étendre" :"il faut conserver cette manne économique dans la capitale. Par ailleurs, ouvrir le dimanche permettrait de créer au moins 10.000 emplois supplémentaires", a-t-elle déclaré dans une interview à Metronews.

La candidate UMP en a profité aussi pour dévoiler ses ambitions économiques pour Paris qu'elle souhaite transformer en "vitrine du dynamisme économique".

Diane Lacaze