BFM Business

Bris Rocher demande une baisse de loyers pour ses magasins afin d'éviter une casse sociale

Bris Rocher, le PDG du groupe créé par Yves, son grand-père, se dit prêt sur BFM Business à rouvrir ses boutiques, mais il demande aux bailleurs de revoir à la baisse les loyers pratiqués. Faute de quoi, de nombreux emplois pourraient être menacés.

Les 850 boutiques du groupe Rocher situées en France vont pouvoir rouvrir leurs portes dès le 11 mai. Une date que le patron du groupe attend avec impatience. Mais Bris Rocher souligne que cela n'est possible pour son groupe que si le montant des loyers imposés par les propriétaires des boutiques est réduit.

"Je voudrais remettre sur la table un sujet qui me paraît important. S'il n'est pas réglé, on pourra rouvrir dans les meilleures conditions possibles, cela ne servira à rien", lance Brice Rocher ce vendredi dans Good Morning Business. 

30% de perte moyenne par magasin

Selon lui, il est aujourd'hui évident que "l'activité ne va pas reprendre à la normal." Avec donc des conséquences sur la rentabilité des magasins.

"L'activité va baisser par rapport à ce que l'on connaissait avant la crise. Si l'activité baisse, le taux d'effort du loyer va augmenter dans le P&L ("Profit and Loss" – NDLR) du magasin (…) Aujourd'hui en France, le loyer des magasins Yves Rocher (de nos fonds propres) est à peu près de 20%. C'est une charge importante dans le P&L. On estime que la perte moyenne de nos magasins liée à la crise du Covid post-confinement représentera 30% de manque à gagner sur le chiffre d'affaires (…) Si le coût du loyer reste inchangé, il représentera une part bien plus importante de notre chiffre d'affaires. Et pour être totalement transparent, c'est 5 millions d'euros. 5 millions d'euros, eh bien c'est 250 emplois. Et ça, c'est juste sur 50 magasins."

Or Bris Rocher rappelle que son groupe compte 850 magasins en France. "Cela va faire beaucoup d'emplois qui vont être jetés à la rue si on n'agit pas sur les loyers", conclut le petit-fils du fondateur du groupe, Yves Rocher.

Julie Cohen-Heurton