BFM Business

Brexit: les vols entre Paris et Londres vont coûter plus cher en 2020

BFM Business
Jusqu’au 31 décembre 2020, les formalités administratives pour les voyageurs qui veulent traverser la Manche ne changent pas. Mais les prix des billets d’avion, eux, vont commencer à augmenter dès maintenant, selon une étude.

Le Brexit ne va pas changer le quotidien des voyageurs Transmanche avant la fin de l’année 2020. Grâce à l’accord noué en janvier entre Londres et Bruxelles, les Européens jouiront encore de la libre-circulation des personnes en terre britannique jusqu’au 31 décembre.

Mais d’ici là, le prix des billets d’avion pourrait exploser, selon une étude du comparateur de vols Algofly parue la semaine dernière. D’après ses calculs, les tarifs des liaisons aériennes entre Londres et Paris devraient augmenter entre 7 et 20% avant la fin de l'année.

En cause: la demande grandissante, d’un côté et de l’autre de la Manche, pour ces vols. Ainsi les Français, qui avaient un peu boudé la capitale britannique après le vote du Brexit, vont y revenir en masse. Algofly prévoit ainsi une hausse de 10% des requêtes pour des Paris-Londres d’ici la fin de l’année.

Côté Anglais, la demande pour des vols vers Paris avait connu une progression quasi continue depuis le 23 juin 2016 et le vote du Brexit. Cet engouement s’était tassé fin-2018 début-2019 en raison de la crise des gilets jaunes et des incertitudes sur le "No Deal". Finalement, la courbe devrait repartir vers le haut, avec des Anglais qui veulent se rendre une dernière fois en Europe sans avoir à réclamer de Visa.

Dans un secteur où les tarifs varient à la seconde en fonction de l’offre et de la demande, ces tendances vont avoir un effet immédiat sur les prix des vols. Et donc provoquer une augmentation minimum de 7%, et jusqu’à 20%, que ce soit au départ de Londres ou de Paris.

Mais les Anglais paieront tout de même moins que les Français. En effet, actuellement, les billets coûtent moins cher quand on part d’Angleterre vers la France que l’inverse. Comme cet écart va se maintenir, un Londres-Paris devrait coûter entre 103 et 116 euros cette année, contre 122 à 137 euros pour un Paris-Londres.

Nina Godart