BFM Business

Arnaud Montebourg lance la mission "Marque France"

Arnaud Montebourg veut définir une stratégie marketing pour promouvoir le Made in France.

Arnaud Montebourg veut définir une stratégie marketing pour promouvoir le Made in France. - -

Pour promouvoir la production française à l'étranger, le gouvernement lance ce mercredi 30 janvier une mission autour de la "Marque France", pilotée par le publicitaire Philippe Lentschener.

La France, c'est surtout dans la tête de nos voisins étrangers, la culture, le luxe ou un certain art de vivre. Elle ne véhicule pas les valeurs d'innovation ou d'avance technologique, malgré son TGV et ses biotechnologies. C'est cela que le gouvernement voudrait changer dans le cadre de son pacte de compétitivité. Dans la compétition mondiale, les pays sont comme des marques qu'il faut défendre. L'Allemagne l'a bien compris, son Made in Germany est signe de qualité.

Pour cela, Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, lance officiellement, ce mercredi 30 janvier à midi, la mission Marque France, en compagnie de Nicole Bricq, ministre du Commerce Extérieur, Sylvia Pinel, ministre de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme, et Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprises.

La mission sera pilotée par le publicitaire Philippe Lentschener, PDG du groupe McCann France. Il sera accompagné par 5 personnalités issues du monde sociétal ou de l'entreprise, dont le nom sera dévoilé ce mercredi midi.

Ne pas oublier les consommateurs français

A elles, de définir un plan d'action d'ici quelques mois. Il s’agit de trouver la manière de promouvoir une certaine "excellence française" de nos produits et services, mettre en avant les talents humains, chercheurs, créateurs, entrepreneurs et attirer les investissements directs étrangers. Une stratégie qui ne devrait pas s'arrêter à la création d'un simple logo.

Pour Robert Rochefort, député européen Modem et ancien patron du Credoc, la réussite de cette mission passera par l’adhésion des consommateurs français au concept de la marque France. " Il ne faut pas opposer le commerce extérieur et le commerce intérieur. Je ne connais aucun pays dont les exportations soient bonnes sans que d’abord dans ce pays, les consommateurs soient fiers des produits qu'ils fabriquent. C’est vrai en Allemagne, au Japon, en Corée, aux Etats-Unis", a-t-il expliqué.

Hélène Cornet et BFMbusiness.com