BFM Business

A Besançon, une boutique vend du cannabis en toute légalité

VIDÉO - En France, alors que la dépénalisation du cannabis fait débat, une boutique de Besançon vend une variété autorisée par la loi grâce à une teneur en THC particulièrement faible. Elle ne se fume pas, mais se déguste en infusion.

À Besançon, la rue Rivotte est une rue commerçante. Il y a des boulangers, des magasins de musique, des salons de coiffure, des bistrots et même une école. Depuis quelques mois, un nouveau commerce a ouvert ses portes. BestownShop, une boutique spécialisée dans la vente de cannabis et de ses dérivés. Mais tout cela est légal comme nous l’a précisé Élodie Marchon, la patronne du magasin. "Nous ne vendons pas de la drogue, mais des produits thérapeutiques", précise-t-elle à BFMBusiness.com.

Dans son échoppe, en plus des gadgets explicites (bang, shilom, pipes...), on trouve du cannabidiol (CBD) à vapoter avec des cigarettes électroniques adaptées, mais aussi du cannabis en résine ou en fleur dont la teneur en THC est de 0,2%. Cette consommation ne provoque pas d'effets psychotropes comme l’herbe ou la résine classiques qui contiennent un taux de THC d’au moins 15%. Elle détend, apaise et calme les douleurs. "Ce cannabis se consomme en infusion, pas en les fumant", précise Élodie Marchon. Depuis longtemps, ces produits sont facilement accessibles sur de nombreux sites Internet, mais BestownShop est l’une des rares boutiques physiques de France à les proposer.

Un business "sur le fil"

Parmi les clients, des personnes de tous âges qui cherchent à calmer leur stress ou des migraines, mais aussi pour atténuer les douleurs causées par des maladies comme la sclérose en plaque, certains cancers ou les crises d’épilepsie. Comme des spécialistes le constatent, certains patients se tournent vers ces produits afin d'éviter des possibles effets secondaires provoqués par les médicaments. Et depuis un article paru dans L’Est Républicain, la boutique ne désemplit pas. Élodie Marchon envisage déjà de lancer un site de vente en ligne et même des boutiques dans d'autres villes de France.

Car en effet, cette activité semble discrète, mais elle est en plein boom. Mais, malgré le développement de ce business légal, il n’y a pas de fournisseur en France. La Suisse est devenue la principale place de marché pour ce cannabis légal. C’est donc à quelques kilomètres de Besançon que BestownShop se fournit. "Nous sommes dans la légalité, mais c’est sur le fil car en apparence, rien ne distingue les produits vendus illégalement de ceux qui sont permis", indique Élodie Marchon qui précise à BFMBusiness.com qu’elle doit disposer de documents officiels prouvant aux autorités la faible teneur en THC. Idem pour les clients qui, s'ils se font contrôler avec ces produits, devront prouver que, malgré les apparences, le produit qu'ils consomment sont autorisés par la loi.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco