BFM Business

Christine Lagarde : "le Bitcoin, ce n'est pas une monnaie"

Sur BFM Business et BFMTV, la présidente de la Banque centrale européenne explique qu'une "réflexion" est en cours pour une meilleure régulation des cryptoactifs, dès lors qu'ils s'apparentent à de la "monnaie". 

Excellent investissement pour certains ou roulette de casino pour d'autres, le Bitcoin divise. Y compris du côté de la Banque centrale européenne où la comparaison avec les monnaies clasiques agace.

"Ce n'est pas une monnaie. Les cryptoactifs, ce n'est pas une monnaie. C'est un actif hautement spéculatif" tranche ainsi sa présidente Christine Lagarde, invitée sur BFMTV et BFM Business, ce dimanche.

En effet, le cours du Bitcoin joue régulièrement au yoyo, sans qu'aucune réelle stabilité ne puisse être assurée, comme c'est le cas de l'euro ou du dollar.  

"Là, on peut plus parler de monnaie, c'est Diem, que l'on appelait autrefois Libra, qui était la tentative par Facebook de mettre en place un élément d'échange qui s'échangerait pour un dollar poursuit Christine Lagarde. Contre un dollar, mais pas contre un euro, "parce que nous, on n'est pas d'accord" précise-t-elle.  

Reflexion de la BCE sur la question

Une position qui affiche clairement la méfiance de la BCE sur la question. "Rien ne me pose problème" assure Christine Lagarde. "Ce qu'il faut simplement, c'est que les consommateurs ne soient jamais spoliés et soit parfaitement informés de la nature du risque qu'ils prennent. S'ils achètent un bitcoin, c'est un actif spéculatif" martèle-t-elle, rappelant que les cryptoactifs participent souvent "au financement d'un certain nombre de commerces qui se passent sur le dark web". 

Elle évoque d'ailleurs une "réflexion qu'on engage auprès de la Banque centrale européenne" sur la question.

"Il faut impérativement que, si une activité est conduite par un acteur privé, cette activité, si elle s'apparente à de la 'monnaie', soit soumise exactement aux même règles, exactement aux même rations, exactement aux meme mécanismes de supervision" explique-t-elle.

Exactement ce dont espèrent se passer les cryptomonnaies… 

Thomas Leroy Journaliste BFM Business