BFM Business

Ces salariés qui gagnent bien mieux leur vie en Allemagne qu'en France

Un mécanicien auto gagne bien plus en Allemagne qu'en France

Un mécanicien auto gagne bien plus en Allemagne qu'en France - Daniel Roland - AFP

"L'équivalent allemand de Pôle Emploi a dressé un inventaire des salaires offerts, selon les métiers, dans les entreprises privées, outre-Rhin. Dans l'industrie, les ouvriers allemands sont nettement mieux lotis que leurs homologues français. Mais ils ne sont pas les seuls."

Ce n'est un secret pour aucun frontalier français: les entreprises allemandes paient généralement bien mieux que leurs homologues français. En 2013, le salaire brut moyen en France s'élevait à 2.912 euros, contre 3.449 euros en Allemagne.

Néanmoins, cette différence est plus ou moins forte selon les secteurs et les métiers. Le Pôle Emploi allemand (la Deutsche Agentur für Arbeit) a récemment mis à jour sa base de données permettant de visualiser le salaire médian à l'embauche sur pour une profession donnée. Ce qui permet de se faire une idée précise de ce que peut escompter un demandeur d'emploi formé pour accéder aux emplois les plus recherché en Allemagne.

15% de plus pour les caissiers

Ces données permettent ainsi de comparer, métier par métier, la différence de rémunération entre les salariés français et allemands. Sans surprise, les écarts les plus sensibles s'observent dans l'Industrie. Selon l'Observatoire des inégalités qui s'appuient sur les chiffres de l'Insee, le salaire médian d'un ouvrier qualifié dans ce secteur atteint 2.400 euros bruts en France, alors qu'en Allemagne il est de 3.471 euros. Précisons qu'il s'agit d'une médiane et non d'une moyenne, ce qui signifie que la moitié des ouvriers touche moins que la somme indiquée et l'autre moitié davantage.

La différence sur le plan salarial est un peu moins forte mais néanmoins très sensible, pour les électriciens et les électromécaniciens qui gagnent 3.388 euros en Allemagne contre 2.512 euros en France. Il en va de même dans l'industrie automobile. Un carrossier gagne en Allemagne 2.689 euros bruts contre 2.250 euros en France. Pour un mécanicien l'écart est encore plus important: 2.006 euros en France contre 2.689 euros en Allemagne.

Et même en dehors de l'industrie, les différences sont parfois saisissantes. Un caissier de supermarché gagne en Allemagne 2.106 euros contre 1.802 euros en France, soit 15% de plus.

Des différences Est/Ouest prononcées

En revanche, un ingénieur en informatique gagne sensiblement la même chose des deux côtés du Rhin, autour de 5.000 euros bruts par mois. Il en est de même pour les conducteurs routiers qui gagnent 2.342 euros en France et 2.279 euros en Allemagne.

Et certains métiers ne sont pas mieux payés chez notre voisin, au contraire. Un coiffeur gagne ainsi moins en Allemagne qu'en France (1.434 euros contre 1.643 euros). De même pour les vétérinaires: 3.444 euros en Allemagne contre 4.086 euros en France.

Par ailleurs, il faut savoir que si le Mur de Berlin est tombé depuis bientôt 26 ans, il est toujours présent au niveau des rémunérations. Les écarts entre l'Ouest et l'Est de l'Allemagne sont ainsi conséquent, de l'ordre de 20% pour la plupart des professions. Autre distinction significative: le sexe, le salaire médian étant 17% plus faible chez les femmes que chez les hommes. Un écart qui reste néanmoins moins fort qu'en France (19%).

P.K et J.M.