BFM Business

10 chiffres qui en disent long sur les conditions de vie des Français 

Le Portrait social de la France de l'Insee recèle des milliers d'informations sur le cadre de vie et les revenus des ménages. Et certaines données peuvent surprendre. Florilèges.

Saviez-vous que les retraités ont un niveau de vie presque aussi élevé que les actifs? Que l'on gagne en moyenne mieux sa vie en étant fonctionnaire? Ou encore que près d'un jeune sur quatre ne regarde plus la télévision tous les jours? Ces données souvent méconnues du grand public figurent dans la dernière version du Portrait social de la France, une revue publiée chaque année par l'Insee. BFMbusiness.com a retenu 10 chiffres parmi les plus surprenants de l'édition 2016.

Les fonctionnaires gagnent 191 euros de plus par mois que les salariés du privé

Selon l'Insee, en 2014, le salaire net moyen atteignait 20.150 euros dans le privé contre 22.440 euros dans la fonction publique, soit une différence de 2.290 euros par an soit 191 euros par mois. Un chiffre qu'il faut toutefois nuancer, car cette moyenne inclut les salaires des employés à temps partiel, bien plus nombreux dans le privé. En raisonnant en équivalent temps plein, les salariés du privé apparaissent mieux lotis avec un salaire net annuel de 27.080 euros par an contre 26.920 euros pour les fonctionnaires.

Un cadre gagne 130% de plus qu'un ouvrier

En moyenne, un Français gagnait à temps plein 27.040 euros nets en 2014 soit 2.253 euros par mois. Évidemment cette moyenne cache des écarts importants. Ainsi les cadres disposent, en moyenne, d'un salaire net de 46.780 euros, soit 3.900 euros par mois contre 20.590 euros pour les ouvriers (1.715 euros nets).

Les impôts grignotent en moyenne 14% des revenus

On entend souvent dire que les impôts sont trop élevés en France. C'est oublier que moins de la moitié des Français paient l'impôt sur le revenu. Par ailleurs, selon l'Insee, l'impôt sur le revenu et sur le patrimoine ponctionne, en moyenne, 13,8% des revenus des ménages, hors prestations sociales.

Le niveau de vie des retraités est inférieur de 4,2% à celui des salariés

Toujours en moyenne, le niveau de vie (*) moyen d'une personne active était de 24.620 euros en 2014 soit à peine 0,6% de plus que les retraités (24.480 euros). Ce chiffre intègre certes les chômeurs qui, du fait de leur faibles ressources, font chuter la moyenne. Mais même si on prend uniquement en compte les personnes bénéficiant d'un emploi, la différence avec les retraités n'est que de 4,2%. Ce qui rappelle une nouvelle fois combien le système de retraite français est généreux.

(*) )L'ensemble des revenus après impôts divisés par le nombre de personnes dans le foyer

Le taux de pauvreté a gagné 1 point depuis 2008

L'effet de la crise est bel et bien palpable. En 2014, le taux de pauvreté était de 14,1% soit 0,1% de plus que l'année précédente mais surtout 1,1% de plus qu'en 2008, lorsque la crise financière a bouleversé l'économie mondiale.

7 salariées sur 10 bénéficient d'un CDI

Les femmes ont beau travailler de plus en plus, seulement 70% de celles qui ont opté pour le salariat bénéficiaient, en 2010, d'un CDI. L'écart avec les hommes est impressionnant. Pour les salariés de sexe masculin, le taux de CDI atteint 76%.

Les accidents du travail touchent 21 fois plus les ouvriers que les cadres

En 2013, on recensait 21 accidents du travail par million d'heures travaillées. Ce chiffre est deux fois plus élevé chez les ouvriers (42 accidents) et bien plus faible chez les cadres (2). Les hommes sont plus exposés que les femmes (24 accidents contre 17 en moyenne), tout simplement parce qu'ils sont nettement plus représentés dans les secteurs les plus dangereux (bâtiment, transports, quincaillerie, etc…).

Plus de 4 Français sur 10 sont locataires

En 2016, le nombre de Français qui étaient propriétaires de leurs logements était de 57,9%. Si la barre des 58% est en passe d'être franchie, cela fait plus de 10 ans que ce chiffre est relativement stable (il était de 57,1% en 2006 et de 55,6% en 2000).

1% des logements n'ont pas de toilettes ou pas d'eau chaude

Penser qu'en 2014 encore 1% des logements où vivent les Français n'était pas équipé de toilettes, de douches ou de l'eau chaude peut étonner. Mais ce chiffre ne cesse de baisser (il était de 1,3% en 2011). Et en 1984, l'Insee en recensait encore 15%.

1 jeune sur 4 ne regarde plus la télé tous les jours

Avec les nouveaux usages et l'émergence de Youtube, 24% des 18-25 ans indiquaient, en 2012, ne pas regarder la télévision tous les jours. Les jeunes sont, sans surprise, la catégorie d'âge où ce chiffre est le plus élevé, au contraire des seniors (8%).

Julien Marion