BFM Crypto
Crypto

Crypto: après la faillite de la plateforme, l'ex-patron de FTX reconnaît avoir fait "beaucoup d'erreurs"

Sam Bankman-Fried, patron de FTX, le 23 juin 2022 à New-York.

Sam Bankman-Fried, patron de FTX, le 23 juin 2022 à New-York. - CRAIG BARRITT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

"J'étais directeur général de FTX, ce qui signifie que quoi qu'il se passe, j'avais obligation de préserver les intérêts des actionnaires et des clients", a déclaré ce mercredi Sam Bankman-Fried.

L'ancien patron et fondateur de la plateforme d'échanges de cryptomonnaies FTX s'est dit mercredi "profondément désolé" après la faillite de la société. "Je suis profondément désolé de ce qui s'est passé", a déclaré Sam Bankman-Fried lors de sa première interview en public depuis la défaillance de FTX.

Pris dans un vent de panique qui avait poussé les utilisateurs à tenter de retirer massivement leurs fonds de la plateforme, FTX a d'abord suspendu les retraits, avant d'être contraint au dépôt de bilan le 11 novembre.

"J'ai clairement fait beaucoup d'erreurs, des choses que je donnerais tout pour pouvoir corriger aujourd'hui", a expliqué le trentenaire.

Sam Bankman-Fried est soupçonné d'avoir utilisé, avec des collaborateurs, des fonds déposés sur la plateforme par des clients de FTX pour réaliser des opérations financières spéculatives avec son autre société, Alameda Research.

"Faire tout son possible pour aider" les investisseurs

S'ils étaient avérés, ces faits pourraient lui valoir des poursuites pénales. "Je ne me concentre pas là-dessus", a expliqué "SBF" au sujet d'un éventuel passage devant la justice. "L'important n'est pas là."

Il s'est dit davantage intéressé par le fait d'"essayer de faire tout (son) possible pour aider" les investisseurs et les clients de la plateforme.

De loin la personnalité la plus en vue du monde des cryptomonnaies, Sam Bankman-Fried incarnait pour certains l'avenir du secteur. Un temps crédité d'une fortune estimée à 26 milliards de dollars, entièrement basée sur la valorisation de FTX et Alameda, le jeune homme a tout perdu avec la faillite de sa plateforme.

A.G avec AFP