BFM Business

Près de Nantes, un radar flashe à tout-va... et pas à la bonne vitesse

Image d'illustration

Image d'illustration - AFP

Fin janvier, un radar a semé pendant quelques jours la confusion auprès des automobilistes. Il flashait de manière intempestive sous la vitesse autorisée.

"En rentrant chez moi le soir, j’ai vu qu’il flashait toutes les deux minutes, j’ai compris qu’il y avait un problème". Comme le raconte Eric à Ouest France, ce radar automatique installé à Héric (Loire-Atlantique) a connu quelques petits problèmes techniques fin janvier.

Cette cabine est installée sur la RN137 entre Nantes et Rennes, à hauteur de Grandchamps-des-Fontaines (Loire-Atlantique). Alors que cette portion est limitée à 110 km/h, ce radar flashait bien en dessous de cette limite de vitesse. Eric s’est ainsi fait flasher à 101km/h et il n’était pas le seul dans ce cas. Sur les réseaux sociaux comme sur les sites dédiés aux radars automatiques, les témoignages se sont multipliés.

"C’était mercredi 29 janvier en fin d’après-midi. J’étais à 112 km/h au régulateur donc ça devait passer tranquillement. Je n’ai d’ailleurs encore reçu aucune contravention", raconte une habitante de Nozay (Loire-Atlantique) au site actu.fr.

"Les flashs ne donneront pas lieu à verbalisation"

La Préfecture de Loire-Atlantique a confirmé que ce radar avait bien rencontré un problème technique. Installé en juillet 2019, il avait été vandalisé quelques mois plus tard, a affirmé la préfecture. "Le radar ETD2F 12558 sur la RN137 à Héric, vandalisé le 18 novembre 2019, est défectueux, confirme sur actu.fr une communication de la préfecture. Sa réparation et sa remise en production sont en cours. Plus précisément, le paramétrage est en cours, ce qui peut expliquer pourquoi il flashe alors que la vitesse maximale n’est pas dépassée".

L’installation d’un panneau "90" juste après le radar avait accentué la confusion des automobilistes. La préfecture a donc mis les choses au clair: "Les flashs ne donneront pas lieu à verbalisation durant cette période de tests. Pour rappel, la vitesse maximale autorisée prise en compte lors de l’installation de ce radar double faces est restée à 110 km/h pour les véhicules légers".

Pauline Ducamp