BFM Auto

Quand changer le bouchon de réservoir de liquide de refroidissement ? - BFM AUTO

Il y a quelques temps déjà, les bouchons de radiateur trônaient sur les capots de certaines voitures, arborant fièrement le logo de leur marque (le lion de Peugeot ou l’étoile à trois pointes de Mercedes par exemple). Aujourd’hui, ils ont presque tous disparu, impitoyablement remplacés par les bouchons de réservoir de liquide de refroidissement.

Utilité et fonctionnement

Alors que le bouchon de radiateur était, comme son nom l’indique, installé au sommet du radiateur de façon à fermer celui-ci, le bouchon de réservoir de liquide de refroidissement est lui monté sur le vase d’expansion situé sous le capot. Son rôle est d’assurer l’étanchéité du circuit de refroidissement, et sert également au remplissage de celui-ci.

Ce bouchon amovible est conçu pour résister aux variations de la pression du circuit lorsque le moteur est en fonctionnement. Lorsque la température du moteur arrive aux environs des 120°C, le bouchon s’ouvre, à la manière de la soupape de sécurité de votre cocotte-minute, afin de libérer le surplus de liquide de refroidissement en cas de surpression. La soupape de sécurité s’ouvre généralement quand la pression du circuit atteint 1,5 bar.

Pourquoi et quand faut-il changer un bouchon ?

Certains bouchons de réservoir de liquide de refroidissement sont pourvus d’éléments métalliques exposés à l’oxydation engendrée par l’emploi d’un liquide de refroidissement «usé» ou de mauvaise qualité. Si la soupape de sécurité est grippée, c’est l’état de tout le circuit qui est en péril ; la surpression peut provoquer l’explosion des durits.

Vous devez également renouveler (ou plutôt racheter) un nouveau bouchon si vous avez perdu l’ancien ; cette situation arrive souvent aux conducteurs peu attentifs qui oublient de refermer le vase d’expansion après avoir fait l’appoint du liquide de refroidissement.

Enfin, si vous devez installer un vase d’expansion neuf, il est conseillé d’acheter un nouveau bouchon pour faire valoir la garantie en cas de pépin.

Antoine Lepeu