BFM Business

Pourquoi un plein coûte 10 à 15 euros de plus qu'il y a un an

Les prix ont retrouvé leur niveau d'avant-crise avec un litre de gasoil à 1,43 euro et un litre de de super sans-plomb à 1,56 euro.

1,43 euro pour un litre de gasoil. 1,56 euro pour le super sans plomb 95-E10. En un peu plus d’un an, le coût d’un plein a augmenté de façon spectaculaire. Entre 10 et 15 euros de plus selon la taille du réservoir. Le prix moyen des carburants est revenu au niveau de 2018, année au cours de laquelle le mouvement des gilets jaunes hostiles à la surtaxation du gazole et de l'essence a vu le jour et pris progressivement de l'ampleur.

Mais la hausse des prix qu’on observe à partir de l’été 2020 n’est pas liée à une augmentation des taxes. En cause, le prix du baril de pétrole dont les cours se sont envolés ces derniers mois après avoir chuté au printemps 2020, quand l’activité économique tournait au ralenti, du fait des mesures de confinement.

L'Opep va augmenter la production de pétrole jusqu'en septembre 2022

Deux raisons expliquent cette remontée rapide des cours. D'abord, le rebond de l'activité économique mondiale, plus radide et plus intense que prévu. Mais surtout l'hésitation des pays producteurs de pétrole à augmenter leur production pour se mettre au diapason de la demande. Il a fallu attendre la fin juillet pour que les pays membres de l'Opep s'accordent entre eux sur ce point.

Ils ont convenu d'augmenter leur production totale de 400.000 barils par mois jusqu’en septembre 2022. Et cette décision a d'ailleurs mis un terme à la hausse des cours. La tendance est désormais à la baisse. Et elle devrait se poursuivre. De sorte que la légère baisse des prix observée depuis quelques jours à la pompe devrait s'amplifier.

Pierre Kupferman
https://twitter.com/PierreKupferman Pierre Kupferman Rédacteur en chef BFM Éco