BFM Auto

Porsche Boxster et Cayman: "Appelez-nous 718"

Porsche a décidé de transformer les deux modèles Boxster et Cayman en un seul, la 718.

Porsche a décidé de transformer les deux modèles Boxster et Cayman en un seul, la 718. - Porsche AG

Les petits frères de la 911 se distingueront de leurs prédécesseurs par de nouvelles motorisations, mais également par une nouvelle appellation. Sur leur capot arrière on pourra désormais lire "718 Boxster" et "718 Cayman".

Porsche l’avait annoncé, et l’a sans surprise confirmé : les prochains Boxster et Cayman suivront le chemin inauguré par la 911 et troqueront leurs moteurs atmosphériques contre une mécanique suralimentée. Exit donc, les 6-cylindres 2.7 et 3.4 litres, place à des "flat-four" turbo au cubage pour le moment inconnu. Selon certaines rumeurs, le constructeur de Zuffenhausen pourrait reprendre certains éléments du V4 2.0 turbo qui officie déjà sur la 919 Hybrid. Puriste du bon vieux "flat-six", n’ayez crainte! La firme de Stuttgart se réserve en effet le droit d’en user pour les remplaçantes des radicales Boxster Sypder et Cayman GT4. Ouf!

Désormais, Boxster et Cayman ne font plus qu’un

Autre révolution et autre point commun avec la 911, ces "petites" Porsche arboreront désormais un nombre sur leur capot arrière: 718. Trois chiffres qui n’ont pas été choisis au hasard puisqu’ils font référence à un modèle de course de la fin des années 1950. Bien que construits sur la même plateforme, les Boxster et Cayman étaient jusque-ici des modèles bien distincts dans la gamme Porsche. Désormais, ils n’en forment plus qu’un seul. En clair, il n’y aura qu’un modèle, baptisé 718, dont la version coupé s’appellera Cayman et la version cabriolet Boxster. Autres preuves de la filiation revendiquée, la puissance, qui penchait jusqu’alors en faveur du Cayman, sera exactement la même sur les deux modèles et le prix, jadis inférieur pour le Boxster, sera à l’avenir supérieur pour celui-ci. Confirmation de tout cela devrait être faite au prochain Salon automobile de Genève, au mois de mars 2016.

François Lemaur avec Top Gear