BFM Auto

Les petites excentricités des clients Rolls-Royce

Les préparateurs (comme ici Vredestein) n'ont pas besoin de s'acharner sur les couleurs des Rolls-Royce, les clients de la marque le font très bien eux-mêmes.

Les préparateurs (comme ici Vredestein) n'ont pas besoin de s'acharner sur les couleurs des Rolls-Royce, les clients de la marque le font très bien eux-mêmes. - Pauline Ducamp

La Rolls-Royce appelle immédiatement des images de lord anglais et de bon goût mâtiné de raffinement. En réalité, c’est à peu près ça, mais pas uniquement. Des intérieurs roses aux ciels de toit en diamants, sans parler des achats de voitures roses, les clients de Rolls-Royce ont en fait de drôles d’habitudes.

Rolls-Royce est une marque qui cultive l’élégance et le raffinement, des lignes aux matières, comme une évidence, sans même avoir l’air d’y toucher, malgré le prix exorbitant (400.000 euros en moyenne) des limousines. Mais cette image de papier glacé est écornée par la réalité, chose que Rolls ne reconnait que rarement, et toujours en privé.

Le magazine anglais Business Insider révèle ainsi quelques lubies et petits "fun facts" des acheteurs de la concession londonienne de la marque. On y adjoint celles recueillies lors d’échanges avec des gens de Rolls et nous voici loin du Lord anglais venu chercher sa Ghost noire en toute discrétion.

Douze ans et déjà client

Business insider rapporte ainsi que l’été dernier, un jeune client s’est présenté en concession pour s’offrir une Rolls. Et quand on dit jeune, on dit vraiment jeune, car il n’était âgé que de 21 ans. Sept ans de moins que le précédent "plus jeune acheteur de Rolls", un Indien de 28 ans. Mais ce n’est rien comparé à un jeune Taïwanais de… 12 ans qui s’est offert il y a peu sa première Phantom. Et certainement aussi son premier chauffeur (de toute façon, une Phantom, ça ne se conduit pas personnellement, c’est trop complexe).

Du rose, du tartan, du frigo

L’âge est une chose, le goût en est une autre. Un client londonien (on ne sait pas si celui-ci était jeune) a lui demandé une Rolls-Royce avec un intérieur de la même couleur que son T-shirt… rose! Le tout assorti à une carrosserie rouge (bon, c’était hype début 2015 ce mélange des teintes). Et puis, le rose n’est cependant pas une nouveauté pour Rolls.

En 2014, le constructeur a réalisé pour un client chinois une Rolls-Royce rose 100% Barbie intérieur/extérieur. Le riche acheteur l’a offert en cadeau d’anniversaire à sa fiancée, dont c'est la couleur préférée. Rolls-Royce peut en effet produire n’importe quelle teinte, sur demande. Il a ainsi réalisé il y a quelques années un modèle à l’habitacle 100% tartan, avec frigo intégré, pour un client britannique, a-t-on appris à l’usine de Goodwood (Grande-Bretagne) qui fabrique les Rolls-Royce.

Un bois personnel

Cette personnalisation touche toutes les matières: un client anglais a demandé à ce que le bois de la planche de bord et des portières provienne d’un arbre centenaire du parc de sa propriété. Assembler une Rolls exige au minimum 450 heures de travail car l'assemblage est réalisé à la main. Mais ce quota horaire double rapidement en cas de spécificités, comme un ciel de toit de 450 diamants brodés à la main pour un riche client du Golf. Si l'argent ne fait pas le bonheur, il autorise l'insolite.

P. Ducamp