BFM Auto

Le joli canular automobile de la semaine: la Chevrolet Jolt

La Jolt est un coupé sportif très aérodynamique, qui réalise le 0 à 100 en 5 secondes et embarque la 4G et le wi-fi. Malheureusement, elle n'existe que virtuellement.

La Jolt est un coupé sportif très aérodynamique, qui réalise le 0 à 100 en 5 secondes et embarque la 4G et le wi-fi. Malheureusement, elle n'existe que virtuellement. - Chevry Jolt copie d'écran

Une Chevrolet Jolt a affolé le web pendant quelques heures. General Motors a démenti travailler sur le sujet, qui est en fait l'oeuvre d'un spécialiste du marketing, qui a créé ce site pour forcer les constructeurs automobiles à bouger, et se faire au passage un peu de pub.

Un coupé sport 100% électrique avec 370km d’autonomie, des couleurs pétantes au prix d’une Tesla Model 3, c’est la Chevrolet Jolt. Et c’est un canular. Mais un canular très bien fait.

Un mini-site plus que réaliste

Ce nouveau modèle inattendu est arrivé sur internet le 04 mai, avec un site marketing ultra-développé, un comparateur, des spécifications techniques. Reprise partout (et ici aussi), la Jolt a fait le tour du web, attestant l’idée que GM pourrait préparer une voiture électrique fun, plus fun que la Bolt, seule vraie rivale de la Tesla Model 3.

Et même montrer à Tesla que, non, l’industrie automobile n’est pas morte, qu’elle sait encore faire des modèles qui font rêver et qui en plus respectent l’environnement. Malheureusement, General Motors a vite douché tous les espoirs: Chevrolet (dont GM est propriétaire) ne développe pas de Jolt. Mais depuis, les spéculations sont allés bon train dans les médias américains, notamment via le site Road&Tracks.

Faire bouger l'industrie automobile

Road&Tracks a ainsi découvert que le site et la Jolt étaient l’œuvre d’un consultant en marketing des marques pour l’automobile nommé Matt Teske. Il construit donc régulièrement ce genre de site pour des clients, mais a réalisé celui de la Jolt sur ses loisirs. Il aimerait en effet que General Motors développe un tel modèle. Et à la réflexion, nous aussi.

Matt Theske a depuis expliqué sa démarche sur le site de la Jolt (tout son argumentaire est à retrouver ici), remerciant au passage tous les médias américains qui ont spéculé pendant deux jours. Le consultant possède déjà une Chevrolet Volt, une Chevrolet Spark EV et a commandé une Tesla Model 3. Au-delà d’un joli coup de pub, il souhaite faire avancer le débat sur la voiture électrique et voir surtout les constructeurs automobiles aller plus vite. On aimerait surtout que Chevrolet développe une Jolt.

P. Ducamp