BFM Business

Le boom du covoiturage pour partir en vacances l'été

Le covoiturage s'impose de plus en plus comme une alternative low-cost pour se déplacer et un moyen d'économiser pour les conducteurs.

Le covoiturage s'impose de plus en plus comme une alternative low-cost pour se déplacer et un moyen d'économiser pour les conducteurs. - BlaBlaCar

Cet été, 2,5 millions de personnes auront voyagé en France via un covoiturage réservé sur BlaBlaCar. La plateforme leader en France voit les annonces fortement augmenter vers les destinations des vacanciers.

Pour partir en vacances cet été en France, vous avez peut-être pris votre voiture, le train, le car ou encore l'avion. Ou peut-être faites vous partie des 2,5 millions de personnes à avoir utilisé BlaBlaCar, d'après les chiffres exclusifs fournis par le leader français du covoiturage.

BlaBlaCar voit aussi son activité progresser depuis le début de l'année, avec une hausse de 20% de la fréquentation "sur les axes ou la voiture est la seule solution pour se déplacer", comprendre les liaisons non-desservies par le rail ou des compagnies aériennes.

Trafic en hausse vers les plages

Le coût du déplacement, un certain désamour pour la voiture, en particulier chez les jeunes, et une certaine prise de conscience écologique font partie des raisons de ce succès. Et cela se confirme cet été, avec une forte hausse des trajets vers les lieux de vacances. BlaBlaCar note ainsi six fois plus de trajets vers Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales), quatre fois plus vers l'Ile d'Oléron (Charente-Maritime) et trois fois plus vers le bassin d'Arcachon (Gironde). Et un festival comme celui des Vieilles Charrues, du 18 au 22 juillet dernier en Bretagne, fait aussi logiquement exploser les compteurs, avec dix fois plus d'annonces pour se rendre à Carhaix-Plouguer (Finistère).

Mais les déplacements ne se limitent pas au territoire français. Une conductrice partant de Melun a mis en ligne son trajet jusqu'à Porto, au Portugal, soit un parcours de 1588 km réalisé en 15 heures. Avec la possibilité de faire du covoiturage sur des portions de son parcours, elle a pu prendre en charge quatre passagers, un premier de Melun à Poitiers, deux autres, à Poitiers et Tours, qui ont été déposés à Bordeaux, et un dernier, de Bayonne à Porto. Résultat: 109 euros d'économisés sur un coût du voyage aller qui peut facilement dépasser les 250 euros, en prenant en compte péages et carburant.

Le car, meilleur allié du covoiturage?

Cet été marque également la première forte période d'affluence pour les BlaBlaBus, le nouveau nom des Ouibus de la SNCF depuis leur rachat pas BlaBlaCar. Un million de passagers étaient ainsi attendus pendant la saison.

Les trajets, toujours disponibles à la réservation sur le site et l'application Ouibus, sont également proposés sur BlaBlaCar, en alternative aux covoiturages proposés sur un trajet donné. Avec souvent un tarif préférentiel sur les grands axes. Pour un Paris-Lyon ce samedi 10 août par exemple, le trajet en car était proposé à partir de 15 euros, alors qu'il fallait compter au minimum 30 euros pour du covoiturage.

BlaBlaCar voit en effet une forte complémentarité entre ces deux moyens de transport à prix abordable: le car pour couvrir les principaux axes reliant les grandes villes et le covoiturage pour renforcer le maillage territorial et avec la possibilité de s'y prendre à la dernière minute.

Certains chiffres permettent de mieux comprendre cette stratégie: les BlaBlaBus desservent environ 250 destinations alors que BlaBlaCar enregistre plus de 250.000 points de rencontre différents chaque mois. L'activité du premier se déroule à 80% sur les 100 premiers axes de France en termes de trafic, alors qu'elle se concentre sur des destinations moins empruntées sur BlaBlaCar. Enfin, si trois quarts des réservations se font moins de 3 jours avant le départ pour le covoiturage, c'est l'inverse pour le car, où s'y prendre à l'avance permet aussi d'obtenir le meilleur tarif.

A terme, et comme beaucoup d'autres acteurs de la mobilité, l'idée est de répondre le plus vite possible aux défis de la "multimodalité". Un concept qui correspond au fait de pouvoir réserver un trajet donné depuis une seule application, avec une facturation unique des différents modes de transport utilisés. PSA, avec son application Free2Move, ou encore la SNCF, se concentrent plutôt pour le moment sur un service à l'échelle des villes. BlaBlaCar (avec ses BlaBlaBus donc) pourrait de son côté davantage miser sur une solution permettant de se déplacer à l'intérieur d'un pays ou d'un continent.

de paris à la grèce, un record du monde de covoiturage longue distance?

On tient sans doute un recordman du monde de la plus longue distance réalisée via Blablacar: un conducteur a proposé un trajet impressionnant entre le Plessis-Bouchard (Val d'Oise)... et la ville de Dimitriados, en Grèce. Un parcours de 2700 km environ qui se réalise d'après Google Maps en 27 heures... sans prendre en compte les pauses nécessaires sur la route.

Blablacar n'était pas en mesure de nous donner plus de détails sur ce trajet qui a trouvé un passager. En espérant pour le conducteur que ce dernier pouvait conduire pour le relayer au volant. Si on ne sait pas le tarif qui a été négocié pour ce déplacement, en simulant cette annonce sur Blablacar, le prix conseillé est de 191 euros.

Ce trajet (très) atypique ne reflète pas la distance moyenne réalisée via Blablacar, d'environ 300 km.

Julien Bonnet