BFM Business

Diesel: 30 modèles récents pointés du doigt par une ONG

Les résultats des tests en conditions réelles de conduite menées par l'Allemagne, la France et la Grande-Bretagne constituent une base de discussion pour les 28 ministres européens des Transports réunis en Conseil le 07 juin.

Les résultats des tests en conditions réelles de conduite menées par l'Allemagne, la France et la Grande-Bretagne constituent une base de discussion pour les 28 ministres européens des Transports réunis en Conseil le 07 juin. - Patrick Pleul - AFP

Les 28 ministres européens des Transports se réunissent ce mardi à Bruxelles, pour évoquer notamment les suites du scandale Volkswagen sur le diesel. Parmi les résultats des tests menés en conditions réelles de conduite par l’Allemagne, la France et la Grande-Bretagne, l’ONG Transport&Environnement a extrait les 30 modèles jugés parmi les plus polluants.

Ce mardi, les ministres des Transports des 28 Etats membres de l’Union Européenne débattaient pour la première fois tous ensemble à Bruxelles (Belgique) des décisions qui pourraient être prises suite au scandale Volkswagen sur les moteurs truqués, devenu depuis un débat européen sur le diesel. L'enjeu est la réduction drastique de l'écart entre les résultats d’émissions de polluants lors des tests d’homologation et lors des tests sur route en conduite réelle. Ce que doit aussi permettre un nouveau protocole d'homologation avec un test en conditions réelles, baptisé RDE (Real-Drive Emission), dont l’entrée en vigueur est prévue l’année prochaine.

Tests sur route

Pour peser sur le débat, l’ONG Transport&Environnement a compilé les résultats des tests menés en Allemagne, France et Grande-Bretagne, par les gouvernements, sur des véhicules diesel récents commercialisés, afin de dresser une liste représentative de trente véhicules qui dépassent le plus les normes (parmi les modèles les plus commercialisées dans ces trois pays).

Les tests devaient en particulier vérifier les émissions réelles d'oxydes d'azote (les fameux Nox), dont la limite est fixée à 80mg émis par kilomètre. Tous les véhicules de la liste ont été homologués sous la norme la plus récente, la norme Euro 6, et Transport&Environnement n'a recensé que les modèles avec les plus forts écarts, soit des émissions en conditions réelles cinq fois supérieures au 80mg.

Sept modèles français

Sept modèles des constructeurs français (et homologués en France) font partie de la liste :

>le Citroën C4 Picasso II 1.6 BlueHDI

>la Dacia Sandero 1.5 dci 66

>le Peugeot 5008 1.6 BlueHDI

>les Renault Captur 1.5 dCi 66, Mégane III 1 .5 dCi, Kadjar 1.5 dCi et 1.6 dCi et Espace 1.6 dCi.

Les autres modèles de la liste

>BMW Série 2 GT 216d et Série 5 VI 530d

>Ford C-Max II 1.5 TDCi 88 kW 2.0 TDCi 110 kW 

> Ford Focus III 1.5 TDCi

>Honda CR-V IV 1.6 i-DTEC 4WD

>Hyundai i20 II 1.1 CRDi

>Jaguar XE 2.0d 120 kW

>Kia Sportage III 1.7 CRDi

>Land Rover Range Rover Evoque 2.0 TD4 132 kW

>Mazda 6 III 2.2d

>Mercedes Classe A III A180d, A200d,

>Mercedes Classe S VI S350 Bluetec

>Mercedes Classe V III V250d

>Nissan Qashqai II 1.6 dCi

>Opel Mokka 1.6 CDTi

> Opel Zafira III 1.6 CDTi

>Opel Insignia 2.0 CDTi

>Porsche Macan S Diesel

>Skoda Octavia III 1.6 TDI

>Suzuki Vitara IV 1.6 DDiS

>Toyota Avensis III 2.0 D-4D

>Volvo V60 D3

"Nous soulignons que cette liste n’est pas un classement, ou simplement une liste des véhicules les plus polluants, précise l’ONG, qui souligne dans son étude la responsabilité des Etats et de l’Europe. Cette liste illustre le spectre le plus large possible de comportements suspects mis en lumière par les autorités nationales".

Les tests entre les trois pays comprennent beaucoup plus de modèles, selon les spécificités propres à chaque marché. Entre France et Allemagne, moins d'une dizaine de modèles avaient été testés des deux côtés de la frontière. Pour l'ONG Transport&Environnement, la situation ne pourra évoluer tant que les différents Etats homologueront les modèles de leurs constructeurs nationaux. 

P. Ducamp