BFM Auto

Des nouvelles de la collection Baillon

Un an après avoir été vendue aux enchères, les 59 modèles de la collection Baillon sont en pleine restauration, comme cette Talbot Lago T26 de 1948.

Un an après avoir été vendue aux enchères, les 59 modèles de la collection Baillon sont en pleine restauration, comme cette Talbot Lago T26 de 1948. - Top Gear

Elle avait fait sensation l’année dernière à Rétromobile. Le 03 février, jour de l’ouverture de l’édition 2016 du salon consacré aux anciennes, prenons de la collection Baillon, en pleine restauration.

Il y a tout juste un an, 59 mamies de l’automobile étaient vendues à Rétromobile par la maison Artcurial pour 25,1 millions d’euros. Après plus de trente années passées dans un hangar, sans bouger d’un iota, la collection Baillon et ses trésors cachés sous la rouille étaient dispersés aux quatre coins du monde. Un an après, alors que l’édition 2016 de Rétromobile ouvre ses portes le 03 février, on prend de leurs nouvelles, en pleine restauration. Et le travail n’est pas fini !

La rédaction avec Cédric Faiche