BFM Auto

Automobile: légère baisse des immatriculations en février

Image d'illustration

Image d'illustration - AFP

Les immatriculations de voitures neuves ont légèrement reculé le mois dernier en France (-1,68%). Les ventes de PSA restent stables, celles du Groupe Renault baissent de près de 10%.

Les immatriculations de véhicules neufs étaient en légère baisse le mois dernier, selon des chiffres publiés ce dimanche par le Comité des Constructeurs Français d’Automobiles (CCFA).

Les ventes de véhicules légers (utilitaires légers et voitures particulières) ont baissé de 1,68%. Les immatriculations de voitures particulières ont elles reculé de 2,70%.

PSA s’en sort mieux que Renault

Les marques françaises ont souffert le mois dernier, avec une recul des ventes de 3,60% pour Renault et PSA. En regardant dans le détail, PSA s’en sort mieux que Renault.

L’attelage Peugeot-Citroën voit ses immatriculations rester stables (+0,49%). Les ventes de la marque Peugeot progressent de 1,71%, celles de DS font un bond de 113,5% avec 3595 véhicules vendus. DS profite d’une gamme de deux SUV dont il ne disposait pas début 2019. Citroën recule (-6,25%), tout comme Opel (-12,72%).

Les immatriculation du Groupe Renault plongent elles de près de 10%. Si les ventes de Renault reculent de 3,13%, mais ce sont celles de Dacia qui plongent de 27%!

Les marques premium résistent

Pour les autres groupes, les marques premium résistent mieux. Les immatriculations de la marque BMW ont bondi de 36,76%, celles d’Audi de 30,8%. C’est d’ailleurs la marque aux quatre anneaux qui sauvent les chiffres du Groupe Volkswagen. Ses immatriculations augmentent légèrement à 1,42%, mais celles de la marque VW reculent de 14,13%. Du côte de Mercedes, les ventes de marque sont en légère baisse, à -1,64%.

Toyota va bien

Parmi les groupes en forme se trouvent les Japonais Toyota, Nissan et Coréens Hyundai et Kia.

Toyota enregistre des ventes en hausse de 13,54%. La marque elle-même voit ses immatriculations grimper de 10%, sa technologie hybride continue clairement de faire la différence.

Le Groupe Hyundai-Kia augmente lui ses immatriculations de 16,42%. Si les deux marques progressent, c’est surtout Hyundai qui a le vent en poupe en février. Les immatriculations ont progressé de 29,11%.

Nissan, le partenaire de Renault dans l’Alliance retrouve aussi le sourire. Le groupe traverse actuellement une période très difficile avec de mauvais résultats financiers et les déboires de l’Alliance. En février, les immatriculations grimpent en France: +15,29%.

Une baisse de près de 8% depuis le début de l’année

Sur les deux premiers mois de l’année, la tendance est donc globalement à la baisse: -6,90% (véhicules utilitaires légers et voitures particulières). Les ventes de voitures particulières ont même encore plus reculé: -7,79%. Si l'on prend en compte les deux premiers mois de l'année, PSA (-2,55%) comme Renault (-13,40%) reculent.

Si les professionnels mettent volontiers en avant le durcissement du barème du malus au 1er janvier, les acheteurs semblent aussi s’interroger sur la bonne motorisation à choisir. Les émissions de CO2 sont elles reparties à la hausse, avec 101,5 grammes en moyenne en février contre 96 grammes en janvier. 

Pauline Ducamp