BFM Tech

Un tweet de Donald Trump masqué par le réseau social pour avoir "glorifié la violence"

Donald Trump

Donald Trump - Fabrice Coffrini - AFP

Après que Twitter a ajouté un label dédié aux fausses informations à un tweet de Donald Trump, un nouveau message du président américain a enfreint les règles du réseau social. Il a été rendu inaccessible par défaut, sans toutefois avoir été supprimé.

La guerre entre Donald Trump et Twitter ne semble pas près de prendre fin. Ce 29 mai, un message de Donald Trump a été visé par les services de modération de la plateforme pour “glorification de la violence”.

Une nouvelle mise en garde du réseau social, après que le 27 mai, et pour la première fois, Twitter a encadré un tweet du dirigeant américain d’une mise en garde à destination des internautes, en raison de fausses informations liées à une hypothétique fraude électorale en Californie, lors de la prochaine élection présidentielle.

-
- © -
-
- © -

Le message publié ce jour par Donald Trump fait écho aux manifestations touchant la ville de Minneapolis. Ces rassemblements font suite à la mort de George Floyd, un américain noir étouffé au cours d’une interpellation policière.

“Je ne peux pas regarder tout cela arriver sans rien faire. Un manque total de leadership. Si le très faible maire de la gauche radicale Jacob Frey ne se ressaisit pas pour reprendre le contrôle de la ville, j’enverrai la garde nationale pour faire le travail correctement” a d’abord publié Donald Trump, en référence à certaines émeutes touchant la ville. Un premier message jugé conforme aux règles du réseau social.

“Ces voyous déshonorent la mémoire de George Floyd et je ne laisserai pas cela se produire. Je viens d’échanger avec le gouverneur Tim Walz et lui ai assuré que l’armée était à sa disposition. En cas de difficultés, nous reprendrons le contrôle mais si des pillages commencent, alors les tirs aussi” a-t-il enchaîné. Ce second message est par défaut dissimulé aux yeux des utilisateurs du réseau social, qui considère qu’il glorifie la violence. Un clic permet tout de même d’y accéder.

Des messages “d’intérêt public”

Malgré le non-respect des règles de Twitter, la publication de Donald Trump - recopiée depuis sur le compte officiel de la Maison Blanche - n’a pas pour autant été supprimée, contrairement à ce qui serait fait pour la plupart des autres utilisateurs. Un choix assumé par le réseau social, en raison de l’intérêt public de certains messages.

“Chez Twitter, nous prenons généralement des mesures à l'encontre des Tweets qui enfreignent nos règles. Cependant, nous reconnaissons qu'il peut parfois être dans l'intérêt public de permettre aux utilisateurs de voir des Tweets qui, autrement, seraient supprimés. Nous considérons que le contenu est d'intérêt public s'il contribue directement à la compréhension ou à la discussion d'un sujet d'intérêt public” explique l’entreprise sur son site, évoquant les publications de membres de gouvernements ou de dirigeants.

Ce nouvel épisode fait suite à la signature d’un décret par Donald Trump, afin de limiter la protection des réseaux sociaux face à d’éventuelles poursuites pénales en cas de publications haineuses de la part de leurs utilisateurs. Une protection existante depuis leurs débuts, grâce à leur statut de simple hébergeur.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech