BFM Tech

Un divorce annulé à cause d'une requête Facebook

La femme n'a pas acceptée la juge. Et s'est servie de sa requête d'amitié pour faire annuler le jugement. (Photo d'illustration).

La femme n'a pas acceptée la juge. Et s'est servie de sa requête d'amitié pour faire annuler le jugement. (Photo d'illustration). - -

SUR LES INTERNETS - La requête a été envoyée par la juge avant la fin de la procédure. La femme s'en est servi pour faire annuler le jugement.

Professionnels de justice, attention à votre utilisation de Facebook: c'est le conseil qu'avait donné, en février 2013, l'Association du barreau américain aux avocats et magistrats du pays. Une juge de Floride ne l'a visiblement pas entendu: elle a négligemment demandé en "ami" Facebook une femme dont elle présidait l'audience de divorce, relate mercredi le Wall Street Journal.

Une demande d'autant plus désinvolte qu'elle a été envoyée en pleine procédure. La femme ne l'a pas acceptée. Une fois le jugement rendu, estimant qu'elle avait été lésée et que la pension alimentaire accordée à son mari était excessive, la femme a aussitôt demandé son annulation en accusant la juge de tentative d'accointance - capture d'écran Facebook à l'appui.

Le jugement annulé

Et une cour d'appel lui a donné raison vendredi dernier, estimant que la divorcée avait "raison de craindre de ne pas avoir reçu un procès juste et impartial". Elle a ordonné une nouvelle audience présidée par un autre juge, moins tenté de faire ami-ami sur les réseaux sociaux.
>> A lire sur le blog "justice" du Wall Street Journal

M. T.