BFM Business

Streaming musical: SoundCloud lance à son tour une offre par abonnement

-

- - -

Le service en ligne a signé avec Universal, Sony et Warner pour élargir son catalogue. Il mise sur le dynamisme de sa communauté pour se différencier de Spotify et consorts.

C’est peut-être la naissance d’un nouvel acteur de poids du streaming musical. SoundCloud, le chouchou des DJ, des petits créateurs et des fans de musique électronique, vient de lancer sa première offre payante sans publicité. Baptisée SoundCloud Go, elle permet d'écouter des morceaux hors ligne et d'accéder à un catalogue de titres plus important, avec à la clé "des titres et des albums nouveaux réalisés par les plus grands noms de la musique", peut-on lire dans une note de blog de la société.

Cette offre résulte directement d’une série d’accords signés durant ces trois dernières années avec les groupes Universal, Sony et Warner, ainsi qu'avec Merlin, qui représente les labels indépendants. "SoundCloud Go représente notre vision de l'avenir de la musique en ligne: une plate-forme pour que les créateurs puissent collaborer entre eux, pour les fans (...) et pour notre communauté créative qui aura la possibilité d'être rémunérée pour son travail", a expliqué le directeur général et cofondateur Alexander Ljung dans un communiqué.

Dans un premier temps, cette nouvelle offre sera réservée au marché américain, où elle sera accessible pour 9,99 dollars par mois sur le système d'exploitation Android de Google, et pour 12,99 dollars sur le système iOS d'Apple. Interrogé par Billboard, l'analyste Mark Mulligan estime qu'un faible pourcentage des utilisateurs de SoundCloud pourrait être intéressé par cette nouvelle offre. Mais avec plus de 175 millions d'utilisateurs actifs revendiqués, cela pourrait déjà propulser SoundCloud parmi les grands acteurs du streaming musical.

Réseau social

Evidemment, SoundCloud n'est pas le premier à essayer de concurrencer Spotify et consorts. Mais cet éditeur basé à Berlin présente quelques spécificités que les autres n'ont pas. A commencer par le dynamisme de sa communauté. SoundCloud fonctionne beaucoup comme un réseau social: des créateurs mettent en ligne leur dernier morceau, des auditeurs le partagent et le commentent. Ils peuvent même commenter certains passages du morceau.

Par ailleurs, SoundCloud permet aux professionnels d'être très flexibles dans la mise en ligne de leurs œuvres qui peuvent être accessibles avec publicité ou seulement aux abonnés de l'offre payante, de manière permanente ou seulement pour un temps donné, etc. Beaucoup de formules sont possibles, ce qui plaît aux maisons de disques. Mais il n'est pas dit que ce sera suffisant pour se faire rapidement une place dans ce marché très concurrentiel. Selon des documents publiés en février, SoundCloud n'a réalisé qu'un chiffre d'affaires de 17 millions d'euros en 2014 et enregistré une perte de 39 millions sur le même exercice, le dernier qui a fait l'objet d'une publication.

Gilbert Kallenborn, avec AFP