BFM Business

Pour pallier le confinement, des étudiants de Sciences Po recréent leur école sur Minecraft

Le grand amphithéâtre de Sciences Po, reconstitué dans le jeu de construction Minecraft.

Le grand amphithéâtre de Sciences Po, reconstitué dans le jeu de construction Minecraft. - Minecraft

Pour se retrouver en ligne, suivre des cours voire remettre des diplômes, des étudiants d'universités et écoles du monde entier ont investi le jeu de construction Minecraft, et y recréent une version virtuelle de leur campus.

On y retrouve jusqu'aux chaises en bois de la cafétéria, aux miroirs des toilettes ou au zinc du bar attenant, prisé par les étudiants de l'école. Sciences Po ayant fermé, et sentant venir le confinement annoncé le 16 mars, trois étudiants de première année ont entrepris de recréer presque intégralement leur campus dans le jeu de construction Minecraft.

Une fois connecté au serveur dédié, il est possible de déambuler dans les couloirs de l'école, d'y croiser d'autres étudiants, voire de se rassembler dans le célèbre amphithéâtre Boutmy. Car l'idée des trois étudiants n'est pas uniquement de fournir un espace de discussion à leur promotion. Il s'agit aussi d'un moyen alternatif d'assister aux cours, et de recréer des interactions telles qu'elles pourraient exister lors d'un cours magistral.

"On dispose d'un canal dans lequel on envoie l'audio des cours magistraux", explique Benjamin Gault, l'un des trois créateurs du projet. "Les étudiants connectés peuvent assister au cours magistral en amphi, comme s'ils y étaient. Avec la possibilité d'intervenir, de poser des questions ou de parler à leur voisin".

Le jeu étant payant, les cours sont également retransmis en direct sur l'application de visioconférence Zoom, pour laquelle l'école aurait déboursé 60.000 euros.

Le bar étudiant à proximité de Sciences Po.
Le bar étudiant à proximité de Sciences Po. © Minecraft
Le jardin intérieur de l'école.
Le jardin intérieur de l'école. © Minecraft.
L'entrée de Sciences Po.
L'entrée de Sciences Po. © Minecraft
L'une des plus grandes difficultés de ce chantier virtuel? Répliquer à l'identique les locaux de l'école, sans pouvoir y remettre les pieds. "Il a fallu s'appuyer sur des photos trouvées en ligne, sur Google Street View, mais aussi lancer un appel auprès des étudiants pour récupérer des images de recoins plus cachés, dont la cafétéria du CROUS, certains couloirs... On s'est retrouvé avec une banque de photos immense", complète Benjamin Gault.

D'immenses campus américains eux aussi recréés

La reconstitution de campus sur Minecraft a également séduit bon nombre d'étudiants américains. Brown, Columbia mais aussi l'UCLA (Los Angeles) ou encore l'Université de Pennsylvanie... toutes disposent désormais de leur version numérique, au sein de laquelle leurs étudiants se retrouvent et organisent des activités propres aux traditions de leur école.

Après l'annulation de la plus ancienne compétition d'athlétisme aux États-Unis (Penn Relays) - une première en 125 ans, l'Université de Pennsylvanie a entamé une coopération avec les organisateurs du meeting pour recréer un défi équivalent sur Minecraft, relate The Verge. Des étudiants de l'Université du Texas sont quant à eux parvenus à organiser une fête d'anniversaire au sommet de la grande tour de l'édifice, depuis laquelle ils ont notamment déclenché des feux d'artifice.

Et si le confinement devait durer plus longtemps que prévu, certains étudiants sont déjà prêts. Un serveur, créé par deux étudiants de l'Université de Boston, a été spécialement conçu pour héberger une remise des diplômes virtuelle. 706 étudiants de 278 institutions s'y sont inscrits sur la seule semaine dernière.

https://twitter.com/Elsa_Trujillo_?s=09 Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech