BFM Business

Pour leurs enfants, les cadres de la Silicon Valley choisissent cette école déconnectée

La Californie est au cœur de la révolution numérique, mais lorsqu'il s'agit de leur progéniture, les acteurs des nouvelles technologies se tournent vers des méthodes pédagogiques plus traditionnelles.

Pour la première fois cette année les élèves français n'ont plus le droit d'utiliser leur smartphone au collège. Les cadres des géants de la tech en Californie ont pris depuis longtemps les devants. Certaines écoles beaucoup plus restrictives en matière de nouvelles technologies sont prises d'assaut. 

La Waldorf School of the Peninsula en est un parfait exemple. Elle est située à Loyola, à mi-chemin entre le siège de Google à Mountain View et le siège d'Apple à Cupertino. Les trois quarts des élèves sont les enfants de cadres de la tech. Ceux qui connaissent le mieux tous les rouages et secrets de ce monde ultra connecté, qu'ils sont en train de concevoir.

Les smartphones, ordinateurs et tablettes ont été troqués pour le tableau noir, les craies, les stylos et le papier. Pour faire une recherche, pas de Wikipédia mais des encyclopédies, pesant leur poids. Le phénomène n'est pas nouveau: on sait que comme Bill Gates, Steve Jobs limitait au maximum l'accès de ses enfants à la technologie.

Anthony Morel édité par Elise Maillard