BFM Tech

Comment Google réutilise les données bancaires de Mastercard

Google réutilise certaines données bancaires pour estimer l'impact des campagnes de publicités en ligne.

Google réutilise certaines données bancaires pour estimer l'impact des campagnes de publicités en ligne. - BFM Tech

Pour affiner son service publicitaire, Google s'efforce de faire le lien entre les annonces en ligne et les achats en magasin. Précieux partenaire dans cette tâche, Mastercard transmet un historique de transactions anonymisées de certains de ses clients américains.

L’annonce a fait grand bruit alors que les accusations de non respect de la vie privée ne cessent de pleuvoir sur Google. Le groupe américain aurait conclu un accord avec Mastercard pour récupérer les données bancaires de ses clients, d’après les informations de Bloomberg. Le tout afin de mieux comprendre de quelle façon les publicités en ligne mènent à un achat en magasin.

Concrètement, Google est en mesure d’associer des profils d’utilisateurs anonymes à des achats effectués dans des magasins physiques. En recoupant ces données, l'entreprise peut fournir aux annonceurs des résultats chiffrés sur le succès de leurs campagnes en ligne, et sur leur conversion en ventes réelles. 

Seuls les clients américains de Mastercard sont concernés par ce partenariat, en vigueur depuis un an. Ils doivent également disposer d'une adresse Gmail et ne pas avoir décliné le suivi publicitaire dans les paramètres de leur compte. Le problème : les clients du groupe bancaire n'étaient pas au courant de cette pratique. 

Jusqu'à 70% des transactions bancaires analysées

Mastercard et Google ont tous deux décliné tout commentaire sur leur partenariat. "Mastercard n’a pas connaissance des articles qu'un consommateur achète dans un panier qu’il soit physique ou numérique", répond l'entreprise bancaire. "Ainsi aucune transaction individuelle ou donnée personnelle n'est fournie". Google maintient que ce programme ne permet pas d'avoir accès aux informations personnelles et à l'identité des utilisateurs. Les montants dépensés ne sont pas non plus transmis. L'ampleur de leur accord n'en est pas moins conséquente. Outre-Atlantique, un quart des achats ont été réalisés avec une carte Mastercard en 2017, selon le Nilson Report, cité par Bloomberg. 

La révélation de ce partenariat vient concrétiser une annonce de Google faite l'an passé. L'entreprise avait alors évoqué le lancement d'un service baptisé "Mesure des ventes en magasin", indiquant qu'il donnerait accès à près de 70% des cartes de crédit et débit américaines, en se gardant de nommer ses partenaires. D'autres noms pourraient ainsi être dévoilés. 

La mesure de l’efficacité des publicités en ligne est un défi pour les grandes plateformes Web, qui vivent elles-mêmes de ces publicités. En juin 2016, Facebook avait annoncé être sur le point d’utiliser les données de localisation des membres de son réseau social pour déterminer dans quels magasins ils se rendaient.

L'outil, baptisé "Local Awareness", met à profit les données GPS ou encore les signaux Wi-Fi pour parvenir à une géolocalisation précise. Trois ans auparavant, Facebook avait conclu des partenariats avec Acxiom, Epsilon et Datalogix, pour être en mesure de diffuser des publicités ciblées en fonction des achats réalisés en magasin. 

https://twitter.com/Elsa_Trujillo Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech