BFM Tech

Plus de 25 milliards de cyberattaques recensées au Japon en 2014

Le gouvernement japonais et d'autres organisations ont été la cible de plus de 25 milliards d'attaques informatiques en 2014, soit le double de l'année précédente, selon une enquête rapportée par l'agence de presse Kyodo.

L'institut national des technologies de la communication et de l'information (NICT), qui est doté d'un réseau de 240.000 outils pour détecter ce type d'intrusions, a évalué à 40% la part d'attaques en provenance de Chine. Figurent ensuite en bonne place la Corée du Sud, la Russie et les Etats-Unis.

Routeurs, caméras de sécurité...

Dans un nombre croissant de cas, les pirates prennent le contrôle de routeurs, caméras de sécurité et autre systèmes connectés à internet afin d'établir leurs propres communications, a indiqué l'institut. Cette étude a été menée pour la première fois en 2005: à l'époque, seulement 310 millions d'incidents avaient été recensés. 

Les cyberattaques et l'espionnage informatique devraient encore se multiplier en 2015 et les groupes extrémistes vont multiplier leurs offensives sur la toile, avait prévenu en décembre le spécialiste américain en sécurité sur internet McAfee.

Parmi les piratages les plus récents, un groupe de hackers, le GOP, a pénétré le 24 novembre dans le système informatique de Sony Pictures, filiale américaine de cinéma du géant japonais de l'électronique, volant les données personnelles de 47.000 employés et tiers, dont des vedettes, des documents financiers, scripts, courriels etc., dont beaucoup ont été mis en ligne illégalement, tout comme cinq films du studio.

S. C. avec AFP