BFM Tech

Photos de stars nues sur le Net: le FBI tient-il vraiment les coupables?

Jennifer Lawrence a été particulièrement choquée par le Celebgate.

Jennifer Lawrence a été particulièrement choquée par le Celebgate. - Nicholas Hunt Getty Images North America AFP

Des documents judiciaires révèlent que le FBI soupçonne un deuxième homme de s’être introduit, grâce à une campagne de phishing, dans les comptes iCloud de nombreuses stars et d’avoir volé puis diffusé leurs photos.

Il y a un an et demi, le Celebgate secouait le monde des stars. Un pirate avait dévalisé les comptes iCloud de dizaines de célébrités, dont Jennifer Lawrence, Kirsten Dunst ou Kate Olsen, et avait dévoilé leurs photos intimes en ligne. Peu de temps après, le FBI arrêtait Emilio Herrera pour avoir hacké 572 comptes iCloud. Mais il n’était visiblement pas le seul, car en ce mois de janvier 2016, des documents de justice révèlent un deuxième nom, celui d’Ed Majerczyk.

L’homme est soupçonné par le FBI de s’être introduit, grâce à une campagne de phishing, dans les comptes iCloud de nombreuses stars, d’avoir volé puis diffusé leurs photos. Parmi ses victimes, les documents citent Jennifer Lawrence, qui avait été particulièrement secouée par la publication de ses photos, l'assimilant même à un viol, et Kate Upton. D’après les autorités, Ed Majerczyk se serait introduit plus de 600 fois dans 330 comptes iCloud.

Pas d'arrestation

Pourtant, chose étrange, ni Emilio Herrera ni Ed Majerczyk n’ont été arrêtés. Interrogé par le site américain Gawker, le FBI a simplement répondu que "l’enquête était en cours" et qu’il n’était "pas au courant de développement".

La raison pour laquelle ces deux hommes sont toujours libres est qu’ils ne sont peut-être que des boucs émissaires dont les ordinateurs ont été infectés pour cacher les vrais auteurs du Celebgate. Car sinon, comment expliquer que des hommes capables de concevoir une campagne de phishing suffisamment évoluée pour berner des centaines de personnes n’auraient pas su cacher leur adresse IP ?

a lire aussi

Trafic de photos de célébrités nues dans le Darknet

Cinq conseils pour protéger ses photos et données perso dans le cloud