BFM Tech

Le robot Curiosity s’est posé sur Mars

-

- - -

Le robot de 900kg de la mission Curiosity s’est posé sur la planète Mars ce lundi matin. Il doit rester deux ans sur la planète rouge pour récolter d’éventuelles traces de vie passée.

Les astronomes du monde entier retenaient leur souffle ce lundi matin. Au terme d’un voyage de plus de huit mois, le nouveau robot de la Nasa, Curiosity, s’est posé sur la planète Mars. Le robot de 900kg devrait rester sur Mars pendant deux ans pour rechercher d’éventuelles traces de vie passée. Le 26 novembre dernier, Curiosity avait quitté le pas de tir de Cap Canaveral, en Floride, à bord d'une fusée Atlas.

Curiosity est arrivé sur Mars à 7h32

L' « amarsissage » du laboratoire scientifique mobile le plus sophistiqué jamais utilisé en dehors de la Terre a eu lieu comme prévu peu après 05h30 GMT (07h30 heures de Paris, dimanche 22h30 sur la côte ouest américaine). Curiosity, mastodonte d'une tonne se déplaçant sur six roues, s'est posé non loin d'une haute montagne constituée de couches de sédiments, le Mont Sharp, qui se dresse sur une hauteur de 5 km au milieu du cratère de Gale, une cuvette vraisemblablement formée lors de la chute d'un astéroïde ou d'une comète il y a 3,5 à 4 milliards d'années.

« Sept minutes de terreur »

Faire se poser sur Mars ce laboratoire de 2,5 milliards de dollars (2 milliards d'euros) n'était pas chose aisée, soulignent les ingénieurs qui contrôlent la mission au Laboratoire de propulsion de l'agence spatiale américaine près de Los Angeles.
Dimanche, la mission de contrôle avait activé l'ordinateur de secours de Curiosity pour être sûr qu'il prendrait les commandes du vaisseau si l'ordinateur principal venait à tomber en panne pendant l'entrée dans l'atmosphère martienne et l'arrivée au sol. A la Nasa, on parlait des « sept minutes de terreur » pour évoquer ce délicat moment de l'« amarsissage ». Les robots et autres précédents vaisseaux de la Nasa ont pu rassembler des preuves convaincantes que Mars, la planète qui ressemble le plus à la Terre, n'a pas toujours été le désert froid, acide et sec que l'on connaît aujourd'hui. Jusqu'ici, la Nasa recherchait les traces sous diverses formes, physique et chimique, de la présence de l'eau indispensable à la vie telle qu'elle a évolué sur la Terre. Désormais, l'agence spatiale américaine se met en chasse des traces du deuxième ingrédient nécessaire pour que la vie microbienne puisse se développer : les molécules de carbone organique.

A voir : les premières images de Curiosity sur le site de la NASA.

La Rédaction, avec Reuters