BFM Business
Vie numérique

L'Ecole 42 de Xavier Niel va devoir cesser de filmer "en permanence" ses étudiants

La Cnil a mis en demeure l'école de Xavier Niel pour mettre en conformité son système de vidéosurveillance trop intrusif. L'association "42" a deux mois pour modifier son dispositif. Passé ce délai, elle sera sanctionnée.

Souriez, vous êtes filmés. Ce pourrait être la devise l’Ecole 42 qui vient d’être rappelée à l’ordre par la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) sur son dispositif de vidéosurveillance. L’organisme a envoyé une mise en demeure à l’école de développeurs informatiques concernant son réseau de caméras installées dans la presque totalité du bâtiment.

Avec ce véritable "Big Brother", les 800 étudiants et l’ensemble des salariés sont sous surveillance permanente dans la presque totalité du bâtiment. Rappelons que cette école créée par Xavier Niel en 2013 est ouverte 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour permettre aux étudiants de travailler autant qu'ils le désirent.

Sous surveillance 24 heures sur 24

Lors d’un récent contrôle, la Cnil a constaté que les espaces de travail des étudiants, les bureaux dédiés au personnel administratif et les lieux de vie telle que la cafétéria, sont sous vidéosurveillance 24 heures sur 24 sans véritable information. Mais surtout, même pas besoin de pirater le réseau pour voir les images. Elles sont "accessibles en temps réel aux étudiants sur le réseau intranet de l'école à partir de leur espace personnel". Aucune intimité n’est possible dans le bâtiment.

La Cnil demande à l’École 42 de "redimensionner son système de vidéosurveillance en cessant de filmer en permanence les salles de cours et lieux de vie". Dans son communiqué, elle rappelle aussi "que l'accès aux images issues du dispositif doivent être strictement réservé aux personnes habilitées, en raison de leur fonction au sein de l'école".

Cette mise en demeure n’est en rien une sanction comme le signale la commission informatique et liberté. Mais l’association 42 a deux mois pour se conformer à la loi. Passé ce délai, "la Présidente saisira la formation restreinte de la CNIL qui pourra prononcer une sanction".

Pascal Samama
https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco