BFM Tech

Facebook: vous pourrez bientôt flirter grâce au bouton "Ask"

Facebook permet désormais avecle bouton "Ask" de demander à un "ami" sa situation amoureuse.

Facebook permet désormais avecle bouton "Ask" de demander à un "ami" sa situation amoureuse. - -

Avec le bouton "Ask", Facebook permet désormais de demander à un "ami" sa situation amoureuse aux Etats-Unis.

Vous aimez fliquer vos "amis" Facebook, "Ask" est fait pour vous. Facebook permet désormais à ses membres américains de questionner sur leur état amoureux les autres personnes présentes sur le réseau social. Parce que tout le monde n'indique pas s'il est "en couple", "célibataire" ou si "c'est compliqué", Facebook permet désormais de le demander. Tout simplement.

Facebook, le nouveau Tinder?

L'utilisateur de Facebook un peu curieux peut même indiquer pourquoi il désire connaitre le statut amoureux d'un de ses contacts. Bien plus direct que le désuet "poke", "Ask" est clairement un nouveau moyen de draguer en ligne.

L'internaute envoie une demande argumentée que reçoit l'autre internaute dans une boîte privée dédiée. Il serait même possible, selon Mashable de proposer à quelqu'un d'aller boire un verre ou de se voir… même s'il est en relation.

Facebook et les données personnelles

Ce nouveau bouton est aussi l'occasion pour le géant d'Internet de récolter plus d'informations sur ses membres, selon Mashable. De façon détournée, Facebook grappillerait de nouvelles données, que jusqu'ici un internaute ne voulait pas donner. L'objectif est toujours le même pour Time: en savoir le maximum sur les membres pour vendre des publicités ciblées. "Ask" marquerait irait donc à l'encontre des données privées et des informations personnelles des internautes.

Le bouton "Ask" est apparu en début d'année 2014 sur les profils des membres américains, selon Readwrite. Il permettait à l'origine de demander à un "amis" des informations non-renseignées comme l'adresse, le numéro de téléphone, le email, la ville natale ou le lieu de travail.

Pour l'heure, les informations partagées par "Ask" restent privées mais Facebook changeant régulièrement les paramètres de confidentialité. Rien ne garantit que votre réponse ne devienne un jour publique.

Marc Pédeau