BFM Tech

Facebook: un préfet porte plainte après l'usurpation de sa photo

L'usurpation d'identité, en l'occurrence l'utilisation frauduleuse d'une photo, peut toucher tout le monde. Le préfet de Meurthe-et-Moselle, Raphaël Bartolt, en a fait l'amère expérience.

L'usurpation d'identité, en l'occurrence l'utilisation frauduleuse d'une photo, peut toucher tout le monde. Le préfet de Meurthe-et-Moselle, Raphaël Bartolt, en a fait l'amère expérience. - -

Un internaute polynésien a utilisé la photo du préfet de Meurthe-et-Moselle pour monter une escroquerie au crédit bancaire. Le préfet a porté plainte pour "utilisation frauduleuse de son image".

Le préfet de Meurthe-et-Moselle, Raphaël Bartolt, a annoncé lundi avoir déposé plainte après qu'un internaute de Polynésie a utilisé sur son profil Facebook sa propre photo à des fins d'escroquerie au crédit bancaire.

"C'est une mésaventure désagréable, même si cela aurait pu arriver à tout le monde", a expliqué une porte-parole de la préfecture de Meurthe-et-Moselle, après la découverte de la photo du préfet sur le profil Facebook d'un certain "Patrice Gane", qui propose sur sa page des crédits aux particuliers.

La photo avait été prise en Dordogne, des années auparavant

Le cliché avait été pris lorsque Raphaël Bartolt était en poste en Dordogne, entre 2005 et 2007, par le photographe de la préfecture. "Le préfet a déposé plainte lundi après-midi pour utilisation frauduleuse de son image", ont précisé ses services.

Avant d'être préfet, Raphaël Bartolt avait notamment été directeur de l'Agence nationale des titres sécurisés (ANTS) et chargé du passage à l'an 2000 lorsqu'il était directeur des transmissions informatiques au ministère de l'Intérieur.

A LIRE AUSSI:

>> Facebook recrute l'équipe d'un petit réseau social concurrent
>> Facebook: un lifting et cela repart?

D. N. avec AFP