BFM Tech

Facebook France entendu par la Cnil ce mardi

Ecran d'accueil de Facebook

Ecran d'accueil de Facebook - -

Le ministre du Redressement productif et la ministre déléguée chargée des PME somment le réseau social de s'expliquer devant la Cnil, mardi, sur une possible défaillance.

Y-a-t-il eu une défaillance de Facebook ? Dès mardi, deux ministres du gouvernement, Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin, demandent à la direction de Facebook de s'expliquer sur un éventuel bug survenu la veille sur le célèbre réseau social.

Lundi après-midi, un article du quotidien gratuit Metro France affirmait en effet que des messages privés datant de 2007, 2008 ou 2009, s'affichaient par erreur sur les profils publics de certains utilisateurs et étaient donc visibles par des tiers.

>> A lire : Facebook dément toute violation de la vie privée

Jusqu'à présent, Facebook dément toujours cette information, affirmant que "les publications en cause sont en réalité d'anciens messages postés sur les murs, qui ont toujours été visibles". Les responsables du réseau social doivent s'en expliquer mardi devant la Cnil, la Commission nationale de l'informatique et des libertés, comme le leur ont sommé les deux ministres.

Protection de la vie privée

"S'agit-il d'une modification impromptue de la présentation des données qui a désarçonné les utilisateurs ? Où y a-t-il eu rupture de confidentialité à travers la publication de messages privés ?", s'interrogent de leur côté Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin dans un communiqué.

Cet éventuel bug de Facebook relance en tous cas le débat sur la protection des données confidentielles et de la vie privée sur Internet.
>> Illustration : Franco Bouly / Flickr / licence CC