BFM Tech

Ce bras robotisé sait piloter un avion

Capture YouTube

Capture YouTube - Aurora Flight Science

Une entreprise a laissé le manche d’un Cessna en plein vol à un robot piloté à la voix. Un projet qui intéresse l'armée américaine.

Les pilotes d’avion commerciaux sont assistés de technologies de pilotage automatique – et c’est tant mieux. Mais ce n’est pas le cas des petits avions, tout du moins pour l’instant. La société d'aéronautique Aurora Flight Science vient de créer Alias (l'acronyme d'Aircrew Labor In-Cockpit Automation System), pour la DARPA, l'agence de recherche et développement de l'armée américaine. Il s’agit d’un bras robotisé capable de diriger un Cessna Caravan.

Un robot sous surveillance

Évidemment, le test du bras est mené sous la vigilance d’un véritable pilote. Dans l’article publié par nos confrères d'Endgaget.com, on apprend qu’Alias est piloté par une tablette qui interprète les commandes vocales. Des commandes qu’on n’entend pas dans la vidéo publiée ci-dessous, mais Alias fait visiblement bien son travail.

La vidéo publiée par Aurora Flight Sciences met en scène plusieurs manœuvres : la prise de contrôle des commandes par Alias, une phase de décélération, le changement de cap, l’accélération et enfin le passage des commandes au pilote humain. Et pour chacune d’entre elles, on n’a pas l’impression que le pilote, devenu copilote, ne s’inquiète vraiment.

Et s'il reste attentif à ce que fait le bras robotisé, à terme, ces phases de pilotage déléguées permettraient à l’humain de se focaliser sur d’autres tâches, comme la surveillance des conditions météo ou encore... sur les risques potentiels d’attaque. 

Avec ce vol, Alias réalise son premier pilotage en conditions réelles, mais il avait été soumis par Aurora Flight Science à deux premiers essais sur un simulateur.

Aurora semble d’ailleurs décidé à pousser plus loin son expérience – et son expertise – puisqu’elle travaille sur un autre dispositif permettant cette fois-ci de piloter un hélicoptère.