BFM Business

Apple confirme regarder les photos iCloud pour lutter contre la pédocriminalité

Le MacBook Air 2018

Le MacBook Air 2018 - BFMTV.com

Apple a reconnu que les photos iCloud étaient analysées pour repérer les contenus pédopornographiques, sans préciser par quel moyen ce contrôle était fait.

Toutes les photos stockées sur l’iCloud, le système de stockage en ligne d’Apple, sont analysées par l’entreprise, a reconnu Jane Horvath. La directrice de la protection de la vie privée chez Apple a expliqué que cette mesure visait à lutter contre la pédopornographie. Tous les comptes iCloud dans lesquels seront dénichées de telles photos sont désactivés, a précisé Apple au Telegraph.

Jane Horvath participait durant le grand salon de la high-tech de Las Vegas à une table ronde autour de la confidentialité des données, aux côtés de responsables de Facebook, de Procter & Gamble et de la Federal Trade Commission (FTC). Apple n’était pas venu au CES depuis 28 ans, preuve de l’intérêt porté à ce sujet. 

L'entreprise s’est toujours érigée en garant de la vie privée de ses utilisateurs. L’année dernière, Apple avait commandé une publicité géante affichée non loin du lieu où se déroulait le CES avec comme message: “ce qui se passe dans votre iPhone, reste dans votre iPhone”. Se moquant ainsi de ses concurrents. 

Comment sont repérées les photos? 

Pour l'entreprise, éplucher les photos de ses utilisateurs n'est donc pas jugé incohérent avec sa promesse de respect de la vie privée. La mesure ne concerne que les photos stockées en ligne. Apple n’a pas précisé le moyen utilisé pour repérer les images interdites. Comme le rappelle le Telegraph, il est probable que l’entreprise ait recours - comme Facebook, Twitter ou Google - à l’outil PhotoDNA, qui scanne les images et les compare à celles d’une base de données. 

Sur son portail dédié à la confidentialité, Apple n'évoque pas de chiffrement de bout en bout, mais un chiffrement "classique" - impliquant la possibilité d'un accès par ses équipes ou ses systèmes de contrôle.

"Si vous choisissez de sauvegarder votre photothèque dans Photos iCloud, Apple protège les photos placées sur ses serveurs à l’aide d’un procédé de chiffrement" peut-on lire sur le site.

Les données comme les informations bancaires ou de santé sont elles chiffrées de bout en bout, a rassuré Jane Horvath. Rendant impossible leur lecture, même par Apple. La plupart des informations sensibles sont en effet stockées dans une puce de l'iPhone et protégées par un mot de passe, auquel même Apple n'a pas accès. Ce qui a posé des problèmes notamment avec le FBI, qui a réclamé à plusieurs reprises à l'entreprise de l'aider à fouiller les iPhone de criminels.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech