BFM Tech

Test: HTC Vive, le casque de réalité virtuelle débarque enfin dans nos salons

Le Vive est le premier casque de nouvelle génération à être disponible.

Le Vive est le premier casque de nouvelle génération à être disponible. - AB/01net.com

Premier casque de réalité virtuelle de nouvelle génération à être disponible, le Vive de HTC impressionne par ses qualités techniques. Il faut cependant déjà être un joueur sur PC confirmé pour l’installer et pouvoir en profiter.

La réalité virtuelle devient enfin bien réelle. Avec le Vive, HTC commercialise auprès du grand public, le premier modèle de casque de nouvelle génération. Suivrons dans les prochains mois l’Oculus Rift de Facebook et le PlayStation VR de Sony.

Avec son look rétro-futuriste, le Vive est un accessoire plutôt volumineux et assez lourd (660 grammes). Le poids est malgré tout bien réparti et ne fatigue pas trop celui qui le porte, à moins de jouer des heures d’affilée. On peut en revanche ressentir rapidement la chaleur au niveau des yeux.

Une installation ardue

La bonne nouvelle pour ceux qui peuvent être sensible à la réalité virtuelle est certainement la faculté du Vive à ne pas rendre malade. Ici, pas d’écœurement dû aux déplacements trop rapides, tant le rendu est bien maîtrisé. Seuls quelques jeux comme Descent Underground peuvent perturber sans toutefois être bien méchants.

Ceux qui voudront tester la réalité virtuelle avec le Vive devront bien s’accrocher pour mener à bien l’installation. Un hub HDMI doit d’abord être branché sur son PC pour y relier le casque. On doit ensuite placer deux récepteurs de chaque côté de la pièce. Si vous disposez d’étagères ou d’armoires, cela pourra faire l’affaire, sinon il faudra jouer de la perceuse pour fixer tout ça. Le reste de la configuration se fait de manière logicielle en se déplaçant à travers la pièce avec l’une des manettes fournies pour délimiter l’aire de jeu.

Le HTC Vive en plein action.
Le HTC Vive en plein action. © AB/01net.com

Une impression d’immersion incroyable

Une fois tout cela configuré, il faudra lancer Steam VR sur votre ordinateur. C’est sur cette plateforme de jeux en ligne que l’on trouvera en effet les titres compatibles avec le Vive. On pourra y dénicher des jeux où l’on doit dégommer des zombies (Brookhaven Experiment) et d’autres beaucoup légers, proche des mécaniques de jeu de la Wii, tels Job Simulator où l’on plonge dans le quotidien d’un employé de bureau ou de cuisinier.

Ce qui frappe le plus en jouant est tout d’abord le potentiel d’immersion du système: au bout de quelques secondes, on oublie complètement le monde extérieur. Seuls les fils qui relient le casque à l’ordinateur peuvent nous rappeler que nous ne sommes pas entièrement libres de nos mouvements. Si on aurait aimé des écrans plus définis pour ne voir aucun pixel, on est en revanche impressionné par la réactivité des manettes.

Un système encore réservé aux connaisseurs

Que l’on utilise un pistolet ou une poêle (selon le jeu choisi), les déplacements se font sans aucun délai et paraissent absolument réalistes. On est également conquis par la possibilité de se déplacer dans les limites de l’espace défini lors de l’installation, de quoi ajouter encore une touche de réalisme plutôt que de rester assis sur une chaise.

Au final, le HTC Vive s’adresse donc tout d’abord aux joueurs invétérés en mal de nouvelles expériences. Il faut en effet posséder un PC puissant et s’y connaître assez pour tout le système. On attend également des jeux plus aboutis que ceux actuellement disponibles, mais le challenge est de taille pour les développeurs qui vont devoir réinventer une nouvelle manière de les concevoir. A 900 euros, le HTC Vive reste donc encore cher, mais c’est une solution technologiquement ultra convaincante et impressionnante pour tous les joueurs à la recherche de sensations fortes.

le top 5 des tests de la semaine

Retrouvez tous les produits testés cette semaine par le labo de 01net.com. 

Jean Sébastien Zanchi, avec Pierre Fontaine