BFM Tech

Bilan carbone : la part de l’électronique explose

La consommation liée aux gadgets électronique a flambé.

La consommation liée aux gadgets électronique a flambé. - -

Selon une étude, la consommation moyenne d’énergie a légèrement baissé. En revanche, la consommation liée à l’électronique –smartphones, tablettes, etc. – a augmenté de 40% en 5 ans.

Les Français ont diminué leur consommation d’énergie liés au logement. En revanche, la consommation liée aux gadgets électronique a flambé : le cabinet Carbone 4 qui a mené l’étude estime que cette consommation a augmenté de 40% en 5 ans. En cause, l’utilisation grandissante des télévisions, smartphones et tablettes.

Cela s'explique par l'importation de ces objets high-tech qui viennent pour la plupart d'Asie, très loin de la France. Le transport est donc la première contrainte énergétique. Mais ce qui émet le plus de CO2 c'est l'utilisation au quotidien de tous ces gadgets électroniques.

« On ne peut pas continuer comme ça »

Une consommation qui ne peut pas durer, selon Alain Englade, spécialiste des outils de télécommunication à l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie : « On perd beaucoup d’énergie à transmettre en 3G ou en wifi. C’est évident qu’une vidéo va nécessiter plus de moyens, plus de serveurs, plus de relais. Ce qui consomme le plus c’est la transmission de données sur les grandes distances, les câbles sous-marins, les liaisons satellite, clairement on ne peut pas continuer comme ça ».

Dans le détail, poste par poste, on s’aperçoit qu’il y a des progrès par exemple dans le logement, où la consommation moyenne d’énergie par mètre carré a baissé de 5% (isolation, chaudières plus performantes, etc.). Les émissions dues aux déplacements en voiture ont également baissé (-1%).

La rédaction avec Alexandre Priam