BFM Tech

Les associations de consommateurs attendent du concret

Le secrétaire d'Etat à la Consommation réunit associations de consommateurs, opérateurs télécoms et fournisseurs d'accès à internet (FAI). Au cœur des débats : les tarifs des hotlines et la durée des contrats de téléphonie mobile.

Opérateurs et associations de consommateurs de téléphonies et d'internet se rencontrent cet après-midi au Ministère de l'Economie et des Finances, à l'initiative des secrétaires d'état à la consommation et aux entreprises, Luc Chatel et Hervé Novelli.

L’objectif est de trouver un terrain d'entente pour relancer la concurrence dans ce secteur et baisser les tarifs pour les consommateurs. Luc Chatel a déjà annoncé qu'il légifèrerait avant la fin de l'année sur deux points:

-La fin des contrats d'une durée minimum de 24 mois pour les opérateurs téléphoniques. -La fin des hotlines surtaxés pour les fournisseur d'accès à Internet.

Lors de la réunion un point sera également fait sur les 21 engagements déjà pris par les opérateurs, comme la gratuité du temps d'attente pour les hotlines, on ne doit désormais payer qu'une fois l'opératrice en ligne.

Daniel Fava est le président l'AFA, l'Association des Fournisseurs d'Accès à Internet. Il est également directeur de Telecom Italia, qui détient l'opérateur internet ALICE. Luc CHATEL annonce qu'il légifèrera quel que soit l'issue des discussions. D’après Daniel Fava, « On pouvait se douter qu’il y aurait des directives très concrètes » (cf Son ci-contre).

Edouard Barreiro est chargé de mission à l'UFC-QUE CHOISIR, qui défend les consommateurs. « Le forfait de 24 mois éloigne totalement le consommateur de la concurrence » expliquait-il à Fabien Crombé pour RMC (cf son ci-contre)

La rédaction